Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Le restaurant... et le retour !

Un ami libertin nous invite au restaurant...

Proposée le 23/12/2014 par mariepat17

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: pratiques sexuelles
Personnages: FHH
Lieu: Autres lieux publics
Type: Histoire vraie

Marie et moi, Patrick, sommes libertins depuis maintenant quelques années, et voir ma femme prendre du plaisir dans d’autres bras reste pour moi un moment incomparable.

Ce soir-là, Martin, un ami libertin que nous connaissions depuis peu de temps, nous invite au restaurant un soir où il se trouvait de passage dans notre ville, et bien sûr, nous l’avions invité à dîner et rester dormir chez nous, mais lui préférait nous inviter pour que Marie n’ai pas à faire la cuisine.

Nous acceptons avec plaisir, et au téléphone, je suggère une petite idée folle à Martin, qui s’empresse de me donner son accord.

Je demande à Marie ce soir-là, peu avant l’arrivée de notre ami, de s’habiller sexy, histoire de l’émoustiller un peu, et après quelques réticences, le restaurant n’est pas l’endroit idéal pour libertiner me dit-elle, elle accepte et part choisir ses vêtements.
Lorsqu’elle revint de la chambre, je fus ébloui, comme souvent. Elle portait une jupe noire très courte, un chemisier de même couleur fermé par des lacets qu’elle n’a pas vraiment serrés, qui laisse entrevoir ses seins sans soutien-gorge, un string assorti vraiment très mini, des bas et une paire de bottes montant au-dessus de ses genoux, je vous laisse imaginer la vision de rêve que j’avais devant les yeux.

On sonne à la porte, je m’empresse d’aller ouvrir et accueille notre ami, qui est un très bel homme dans nos âges, une cinquantaine d’années, grand, d’origine espagnole, bien bâti, et je sais qu’il plaît assez à Marie. Ma petite chérie arrive, Martin l’embrasse sur la bouche et nous propose de partir au restaurant. J’avais pris soin de retenir une table dans un endroit très chaleureux de la région, avec des tables relativement isolées les unes des autres, mais situé à une trentaine de kilomètres de chez nous.

Marie prend place à l’arrière du grand 4x4 de notre ami, Martin s’installe à la place du passager et me laisse le volant. Nous partons au restaurant en plaisantant, parlant de choses et d’autres.
A notre arrivée, nous choisissons une table dans un angle du restaurant, Martin prend place à côté de Marie, et je m’installe en face d’eux.

Pendant le repas, Marie me fait des yeux doux, caresse ma main, et, l’alcool aidant, se laisse aller en douceur sur la banquette, mais je remarque que Martin et elles ont chacun une main sous la nappe, et qu’elle a parfois des mouvements légers de sursaut, des tressaillements, et Martin se tient bien au fond de la banquette, avec de petits soupirs d’aise. Mon sang ne fait qu’un tour, je laisse alors négligemment tomber ma serviette sous la table, et bien sûr, je me baisse pour la ramasser. Ce que je vois alors m’électrise immédiatement : une main de Martin est posée en haut des cuisses de Marie, la jupe relevée presque à la taille, et la caresse tout doucement à travers son string. Elle a très légèrement écarté ses jolies cuisses pour faciliter la caresse de notre ami, mais elle n’en est pas restée là, je vois sa main monter et descendre sur la queue rigide et tendue de Martin, qu’il a faite sortir de l’ouverture de son pantalon. Imaginez ce spectacle, heureusement que nous sommes au fond de la salle où personne ne peux voir leur manège…. Mon sang ne fait qu’un tour et ma queue se dresse immédiatement, comme tendue par un ressort, je me sens très à l’étroit dans mon pantalon et ma main glisse sur mon sexe à travers le tissu, ce qui n’a pas pour effet de me calmer.

La fin du repas arrive, Martin règle l’addition et nous rejoignons la voiture. Sur le parking Martin demande à Marie si elle veut bien monter à l’arrière avec lui. Ma chérie me tend ses lèvres et me demande si je suis d’accord. Bien évidemment, je m’empresse d’accepter, sachant bien ce qui aller se passer, ce n’est pas pour rien que j’avais choisi un restaurant éloigné de chez nous.

Ma chérie monte à l’arrière de la voiture, sur la large banquette, à côté de Martin qui, pour rire, me tend une casquette de chauffeur !! Me voilà promu chauffeur officiel, je mets la casquette, ce qui les fait rire tous les deux, et je démarre le moteur. Nous roulons doucement, je n’ai pas du dépasser le 35km/h ce soir-là, et au bout de quelques minutes, je commence à entendre des soupirs, des gémissements provenant de l’arrière. J’avais réglé le rétroviseur intérieur vers la banquette arrière, mais la nuit étant profonde, je ne voyais rien de ce qui se passait dans mon dos, aussi je décidais d’allumer la lumière des places arrières, et puis, nous roulions sur une petite route de campagne avant la voie rapide, donc personne ne risquait de voir ce que mes deux complices faisaient.

Dans le rétro, j’aperçu immédiatement qu’ils étaient serrés l’un contre l’autre, Martin avait dénoué plusieurs lacets du chemisier de Marie et lui caressait le bout de ses jolis seins bien ronds tout en l’embrassant à pleine bouche, pendant que Marie, répondant à son baiser, lui caressait la verge à travers le tissu du pantalon, qui laissait entrevoir une bosse assez impressionnante. Moi je m’efforçais de bien regarder la route, mais j’avais de plus en plus de mal à détacher mes yeux du rétroviseur, Marie venait d’ouvrir le pantalon de notre ami, elle saisit sa verge tendue comme une matraque et commença à faire glisser ses doigts le long de la tige épaisse… Martin profita de ce moment pour glisser sa main sous la jupe de Marie, et tout en douceur, il introduisit un doigt sous la fine dentelle du string, pour commencer à la caresser.

Je sentais bien la température qui montait à l’arrière du véhicule, les gémissements commençaient à emplir l’habitacle, et la vision de Marie dans les bras de mon ami me rendait fou de désir pour elle. Je glissais la main sur mon pantalon et je fis sortir mon sexe de sa prison, ainsi, je pouvais me caresser, très excité par le spectacle que j’apercevais dans le miroir.

Plusieurs centaines de mètres plus loin, j’entendis des râles, des soupirs, des gémissements, je reportais alors mon regard vers le rétroviseur et là, je vis Marie, entièrement nue, les fesses appuyées sur la vitre arrière du côté droit de la voiture, en train de sucer la queue de Martin, qui avait enlevé son pantalon et sa chemise. Ils étaient totalement nus tous les deux, et pendant que les lèvres de ma femme enveloppaient son sexe dur, il caressait le sexe de Marie a pleine main, enfonçant un doigt dans sa chatte trempée… Je m’efforçais de regarder la route, mais j’avais beaucoup de mal à garder mon attention sur la circulation, je venais d’arriver sur la 4 voies qui rejoignait notre domicile, et je m’aperçus que les voitures qui nous doublaient ralentissaient à coté de nous !! j’imagine le spectacle qu’ils apercevaient, la lumière allumée les aidant à regarder dans notre voiture : une belle paire de fesses, un homme la tête en arrière sur le dossier en train de prendre du plaisir, bref un beau spectacle.

Je reportais mon attention sur la route, connaissant les dons particuliers de ma belle et tendre pour sucer un homme. Encore un kilomètre ou deux, et j’entendis la voix de ma femme, qui, en haletant, me disais « je t’aime Patrick, tu es mon amour, regarde comme il me prends, c’est bon, c’est trop bon….. », en regardant à nouveau dans le rétro, je vis mon épouse allongée sur la banquette arrière, les jambes largement ouvertes, et la queue de Martin la prendre avec force, je voyais ce sexe pénétrer la chatte de ma femme, profondément, violemment, lui arrachant à chaque poussée des soupirs et des cris de plaisir. Il lui malaxait les seins à pleines mains, l’embrassait à pleine bouche, tout en la baisant avec force. Soudain, un cri de jouissance, Marie prenait son plaisir, et Martin hurla sa jouissance en se vidant dans le ventre de mon aimée, je venais de franchit le portail de notre maison…

Ils se rhabillèrent, et nous entrâmes dans la maison. Là, Marie se précipita sous la douche, pour se rafraichir, et avec mon accord, Martin l’y rejoint. Par la porte entr’ouverte, je les vis se doucher, et se caresser, Marie ne pouvait s’empêcher de lui caresser le sexe pendant qu’il se rinçait, et lui-même lui passait les mains partout sur le corps, le ventre, les seins, le sexe, tout en l’embrassant. Puis ils sortirent de la salle de bains et nous nous sommes retrouvés dans le salon, Martin et moi, entièrement nus, sur le canapé, et Marie, agenouillée devant nous, a commencé à nous masturber tous les deux en même temps, prenant un sexe en main pendant qu’elle suçait l’autre, alternant la bouche et les mains, mais ceci est une autre histoire………


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

julien5945
bien écrit j\'ai envié Martin
Posté le 10/03/2015

Anonyme
Marie et son epoux sont merveilleux
Posté le 15/01/2015

hydre75
J\'ai eu l\'occasion de faire avec une de mes partenaires, un plaisir incomparable.
Posté le 7/01/2015

ibro
Génial !!! Je me suis branlé en lisant cette histoire tellement elle est existante...
Posté le 7/01/2015


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Restaurant d’hôtel
Retour de bar en famille
Retour à la nature (episode 1)
Mari candauliste le retour
Alexandre et Béa : Un retour érotique de vacances


Online porn video at mobile phone


dxd histoire de sexehistoire erotiqurcouple bisexueltrio coquinhistoire sexe soeurhistoire erotiqueshistoire erotique.orghistoire de sexe belle soeurhistoire de sexe frere et soeurvoisine enculeehistoire de sexe avec mamiej ai baiser ma tantehistoire erotiquerecit sexyhistoire sexe femme de menagerecit erotique lesbienneexhib coquinehistoire de sexe avec ma fillehistoire de salopeexhibition sans culottehistoires erotiques illustreesrecit erotique violil fait enculer sa femmehds recitshistoire de sexe insestemaman suce ma bitetante neveu sexeune inconnue me branlehistoire erotiqje suis candaulisteexhibition de ma femmewebcam coquinesamia nuehistoire de sexe a plusieurssexe avec la voisineelle baise avec son onclehistoire vecue de sexehistoire de sexe netmon pote me sucereciterotiquehistoire de sexe gang banghistoire de sexe soumisune grosse bite pour ma femmehistoire de sexe gratuitehistoire de sexe gynecoforum recit erotiquehistoires soumissionhistoire de sexe le filmreve de sexe histoirehistoire de sexe de femmesoumis a ma femmehistoire de sexe frere soeurhistoire insolite de sexehistoire ertiquehistoire de sexe punitionhistoire de sexe xbonne soeur baisecandaulisme une autrerecit candaulismeelle se caresse sur la plagej'ai senti battre ses couilles contre ma chattehistoire de sexe 69gangbang candaulistehistoire de sexe ultra violentdoctoresse lesbiennerecit trio hhfhistoire de sexe xhamsterhistoire de sexe(s)secretaire soumisehistoires erotiques incesteelle baise avec son onclehistoire de sexe entre mere et filshistoire de sexe hardcorehistoire de sexe gros seinhistoire sexe maturej'aime me faire enculeroeuf vibrant dans la chatteexhib plombierpremiere fois club libertinhistoire de sexe entre filleil baise sa colocatairehistoire de sexe avec voisinema mere veut ma bitehistoire de sexe campinghistoire sexe maman