Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Beau papa fait mon éducation sexuelle 9. Claude est un étalon infatiguable.

Le jeune garçon est un mâle infatigable et même à deux femmes, il nous en fait voir de toutes les couleurs pour le plus grand plaisir de Jean. Mon éducation touche à sa fin et je m'en souviendrai longtemps, et mon cul aussi...

Proposée le 8/04/2019 par mlkjhg39

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: pratiques sexuelles
Personnages: FFH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Beau-papa
Chapitre 9
Le jeune homme hyper membré est infatigable.

-Détachez-moi les filles ! A moi de faire un peu d’exercice !

Sitôt détaché, il nous positionne sur le dos au bord du lit, les jambes dans le vide. Il me murmure à l’oreille :

- Ne t'inquiète-pas Lucie, je serai très doux... laisse-toi faire...

Suite :
Il passe de l’une à l’autre n’introduisant que la tête de son nœud dans notre fente en s’appliquant à le frotter sur la partie la plus innervée de notre temple à plaisir, montrant sa science et une longue expérience. Monsieur Paul s’est rapproché pour profiter du spectacle et avoue qu’il m’a trompée.

-Excuse-moi du subterfuge Lucie ! Mais je ne pouvais pas te dire dès le début que Claude malgré son physique trompeur qui lui donne un air d’adolescent domine déjà l’art d’amener sa partenaire au paroxysme du plaisir.

Claude est très endurant et ne faiblit pas malgré sa double performance. Il continue ses mouvements allant de plus en plus profond, nous amenant l’une après l’autre à l’orgasme.
Il relève mes cuisses et s'enfonce lentement de plus en plus profondément. Quelle différence de sensation avec la queue de mon mari deux fois plus petite. Il me fait ressentir chaque centimètre de son incroyable pénis qui bute au fond de mon sexe avec prudence, me laissant quelques instants pour m'habituer.
Il reste très doux, faisant coulisser son jonc vigoureux lentement et profondément. Il tient le rythme et quand il me sent de nouveau prête au plaisir laisse ma chatte béante, orpheline, pour s’occuper de celle d’Ingrid et vice-versa.
Il continue d'aller et venir en nous, jamais je n'ai ressenti un plaisir si long, si intense. Je découvre que mon corps est fait pour le plaisir, le donner et le recevoir. Je tremble de tout mon corps sous son regard très doux, fier de me sentir vibrer comme une midinette entre ses mains.
Mais toute chose à une fin, même les meilleures. Il se retire enfin après cet exploit double et se vide pour la deuxième fois sous nos yeux ébahis. Son sperme aussi abondant que la première fois s'écoule comme un ruisseau fougueux de montagne de sa verge qu’il dirige d’une main ferme sur nos corps, les zébrant de longues trainées blanchâtres du pubis aux cheveux, jouissant en silence. Je remarque à peine son souffle s'accélérer trahissant son plaisir de mâle satisfait.

Il s’étend entre nous, passant un bras autour de notre cou pour que nous nous blottissions contre lui pour cinq bonnes minutes de repos. Je ne me suis jamais sentie aussi bien, caressant sa peau couverte de sueur. Je regarde son sexe qui a débandé enfin.
Même au repos, il est encore impressionnant. Prises d’une même idée, Ingrid et moi amenons une main au contact de sa verge flasque. Au contact de nos doigts, un frisson parcourt son corps.
Sous nos caresses d’une extrême douceur, ce morceau de chair à la peau devenue hyper sensible réagit avec une vitesse étonnante si bien qu'en quelques minutes, le mandrin de Claude retrouve sa taille impressionnante.
Nous nous amusons à le décalotter, admirant le gland énorme, à en exciter du bout de nos ongles les veines qui gonflent le long de la verge, à en pétrir les bourses si généreuses. Monsieur Paul reprend la parole :

-Lucie… Acceptes-tu qu’il te sodomise ? C’est à toi de décider si tu veux tenter l’expérience avec un tel gourdin. Tu as la chance aujourd’hui que Pierre et Ben t’ont préparée sinon je ne te proposerais pas de subir sans préparation un tel outrage !

Sans trop réfléchir aux conséquences, excitée comme je suis et embrumée par le plaisir j’anone de la tête.
Claude me met sur le ventre au bord du lit et joue avec mon petit trou, y plantant son pouce dedans. Je le laisse faire, allant même jusqu'à remuer du popotin pour mieux le sentir.

- Tu veux me sentir entre tes fesses?!
- Oui ! Mon corps réclame encore du plaisir, encore et encore...

Claude se place derrière moi, je sens ses mains sur mes hanches puis sur mes fesses qu'il écarte. Il pose son imposant gland à l'entrée de mon anus et force mais son engin est trop gros. Il me délaisse pour s’occuper d’Ingrid qui sans sourciller accepte un tel intrus dans son cul. Il la lime un instant et revient à la charge de mon petit cul.
Elle vient à mon secours en enduisant son défonce-cul et mon petit trou d’une bonne couche de lubrifiant toujours présent depuis tout à l’heure.
Il se rapproche et pousse son membre aux dimensions hors-norme avec l’aide D’Ingrid qui s’en est saisit à la base. Glissant une main entre nos deux corps, j’essaie moi aussi de m’en saisir pour le réfréner quand je sens mon sphincter céder.

Lors de la progression du boutefeu, je retire ma main puis Ingrid fait de même.
J'ai l'impression que je me déchire sous l'effet de la formidable poussée mais la douleur est atténuée par l’onguent et les précédentes intromissions qui m’ont préparé pour recevoir un tel engin.
Son énorme membre se déplace dans mon fondement désormais comme dans du beurre.
Il me lime doucement le temps que mes chairs s’habituent puis de plus en plus fort, m'empalant sur son rostre jusqu'à la garde et mes gémissements envahissent la pièce.
Sa verge atteint des endroits encore inexplorés. (Désormais, je n’aurai plus jamais peur de passer une coloscopie).
Bien planté au fond de mon derrière, il redresse mon buste et attrape à pleines mains mes seins en essayant de m’embrasser.
Je m'abandonne totalement à ses coups de reins et sens de nouveau poindre un nouvel orgasme.
Je vois dans son regard le plaisir qu'il prend à m’amener une nouvelle fois à la jouissance et lorsque qu’il devine que je suis au bord de l’explosion, il resserre son emprise sur mes seins pour coller son torse à mon dos et accélère encore le mouvement, son bas-ventre tapant de plus en plus fort contre mes fesses jusqu’à ce qu’un plaisir immense m'envahisse.

Fatigué, il se laisse aller sur le lit pour qu’une nouvelle fois nous utilisions les anneaux pour s’asseoir sur sa queue raide, accompagnant de ses mains sur nos hanches notre gymnastique si particulière.
C’est nous désormais qui imprimons notre rythme, allant et venant sur ce membre décidément infatigable.
C’est moi qui attrape le pompon quand il se déverse en moi. Quand je me retire de sa lance, un flot de foutre se déverse sur lui. Nous nous sommes presque battues pour en avoir chacune notre part.
Jean s’est rapproché de moi et m’a demandé :

-Alors ! Cette dernière leçon a été fructueuse ? Je ne te ferai plus jamais revivre de telles bacchanales mais il fallait que tu saches jusqu’où tu étais capable d’aller. Tu me pardonnes ?
Je le rassure aussitôt :

-Je suis complètement vannée mais je n’aurais jamais cru être capable de ça ! Tu m’as ouvert les yeux !

Après une douche salutaire, nous sommes repartis. Dans la voiture sur la banquette arrière, je remarque des catalogues de robinetterie. Décidément, il a pensé à tout.
Heureusement que les enfants ne sont pas à la maison car je suis complètement vannée et ai une démarche bizarre, ressentant enfin dans mon arrière-train l’intense supplice qu’il a subit.

Depuis cette journée mémorable, je suis devenue une vraie chienne en chaleur devenant bien sûr la maîtresse de mon beau-père mais pas que de lui. Si ma vie de couple est morte mais que je reste quand même avec Bruno pour ménager mes enfants, j’ai depuis fais profiter de mon nouveau statut beaucoup d’hommes.
Mon mari m’a fait cocue, il porte désormais tels les bois d’un cerf à six cors, de multiples cornes !!!
Et mon plus grand plaisir, c’est que j’en fais porter à ma belle-mère et à ma belle-sœur aussi.
Son mari Anthony m’a surprise un jour avec Jean et sans grande difficulté entre « pièces rapportées », on s’est très bien entendus pour qu’il devienne lui aussi mon amant.

J’ai aussi dévoyé plusieurs des amis de mon mari qui ne se sont pas gênés pour me passer dessus.
Je ne sais pas si Bruno s’en est rendu compte mais je m’en fou !

Fallait-pas commencer !!!

FIN

Ps : Cette histoire date de quelques années. Quelle n’a pas été ma surprise quand mon gynéco a du prendre un successeur et que je suis tombé sur Claude. Son physique s’était bien amélioré. Le jeune homme que j’avais connu s’était bien étoffé.
J’ai eu droit à une visite médicale très « poussée » et je me demande si la aussi il n’y avait pas eu du changement. Les souvenirs sont si trompeurs… Mais quand il a voulu me sodomiser, je n’ai pas pu l’accepter. Il va falloir que je m’entraine avant mon prochain rendez-vous pour renouveler l’exploit réalisé chez monsieur Paul…

Fin.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
Dommage que ce soit la fin. Et la suite de vos autres recits : Sophie et les internes , Sophie et son amant dont le mari ne sait pas qu'elle a passé la nuit avec lui : coup de canif dans le contrat !!!!
Posté le 11/04/2019


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Beau papa fait mon éducation sexuelle. 8. Un vrai Etalon.
Beau-papa fait mon éducation sexuelle 1
Beau-papa fait mon éducation sexuelle 3
Beau-papa fait mon éducation sexuelle 2. Il me console à sa façon.
Beau-papa fait mon éducation sexuelle 5. Une maison très spéciale.


Online porn video at mobile phone


histoire erotique gratuitehistoires libertinescocu soumihistoire de sexe a troisjeune fille erotiquehistoire de sexe sur la plagehomme soumis a sa femmebaise sur le chantierhistoire de sexe hardhistoire etotiquedoigtee en publicrecit candaulismeles seins de ma cousineunion recit erotiquerecits de travestisscenario erotiquefilm de sexe avec histoirehistoire de sexe cocutante neveu sexehistoire erotique amateurhistoire cocu contenthistoire de sexe reelhistoire de sexe meilleure amienouvelle histoire de sexehistoire de:sexeje baise avec ma tantelectures erotiquesfemmes candaulistesrecits xcartoon erotiquehistoires tabouscondolistebranlette au cinemahistoire de sexe avec mamansexe sado masoerotisme amateurxxx histoire de sexebourgeoises soumiseshistoire de sexe cousinhistoire de sexe hotmature se tape un jeunehistoire de sexe zoohds histoire de sexehistoire de sexe pornoma premiere fellationrecit dominaexperience candaulisteil baise la copine de sa femmehistoire de sexe il prete sa femmerecits candaulistessoumise puniehistoires intimebaisee par un inconnuje baise ma belle merehistoire de sexe avec sa soeurhistoire de sexe illustreewww candaulismehistoire sexe maturetorrent histoire de sexehistoire de sexe matureshistoire de sexe milfbaise a la salle de sporthistoire vrai erotiquemari cocu soumishistoire de sexe de femmebourgeoises soumiseshistoire de sexe avec mon beau perehistoire de sexe?trackid=sp-006histoire de sexe avec belle mamanhistoire de sexe avec ma tantehistoire amateur de sexebander chez l'osteopathetrans encule hommehistoire de sexe au collegehistoire de sexe a la plagehistoire de sexe film xhistoire de.sexehistoires candaulistehistoire de sexe entre femmesrecit hdshistoire de sexe maturehistoires de soumissionhistoire de sexe cousin cousinehistoire de sexe de femmehistoires de candaulismebourgeoises soumisesencule moi papa