Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Soumise aux ordres de mon Maître. La maison close. Soumission.2

Le supplice moral continue, je dois le regarder sauter ces jeunettes aux corps de rêve, je n'ai que le droit de me caresser pour arriver au plaisir et faire la mouche du coche en dirigeant d'une main ferme son épi dans la chatte d'une autre...

Proposée le 21/06/2019 par mlkjhg39

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: Groupes
Lieu: Sauna, club, sexe shop
Type: Fantasme

Soumise aux ordres de mon Maître.
La maison close. Soumission.

Toute ? Non ! Encore plus ! L’étranglement à la racine de son sexe fait qu’elle devient encore plus grosse, d’une dureté incroyable. La veine en dessous devient énorme !
Après un long moment de cette prise en main il est prêt pour le grand jeu !
Elle est vraiment magnifique, un mât dressé, mon phare, mon ancrage.
Mais elle n'est pas pour moi, et c'est la brune qui me le rappelle. Elle s'est approchée et un doigt vient caresser son gland. Je retire donc mes mains, mes bras retombent le long de mon corps, je recule, je ne sais plus si j'ai chaud ou froid.
Mon ventre est crispé d'envie. Je resserre les fesses et le périnée pour masser ma vulve et mon vagin, je me sens tellement vide et tu pourrais tellement me remplir.
- Sophie!
J'avais le regard dans le vague, en manque. Je fixe tes yeux.
-Maître, tu la veux ? Tu veux qu’elle te chevauche ? Qu’elle te masturbe à nouveau?
- Oui, je la veux ! Mais avant, met-moi une capote !
Je frotte Son gland violet d’où perle une goutte. Je peux admirer son érection de tous les diables dans mon rôle de voyeuse. Je remonte d’une main le pic qui sursaute et se rebelle, je récupère la goutte qui coule dans mes doigts, c’est chaud c’est mielleux. Hum !
Je choisis un préservatif taille XXL mais j’ai les plus grandes difficultés à le dérouler sur sa verge tellement elle est épaisse, le condom sert la hampe majestueuse.

-Va la chercher amène la moi, offre-moi la jolie petite chatte de cette sirène!
Non, non et non!!!! Il me demande trop, je me sens trahie. Je regarde ce corps de déesse latine, je me regarde, ma robe couvre à nouveau mes fesses, j'ai de belles jambes mais les veines commencent à s'accentuer. Mon ventre est caché, heureusement, il ne supporterait pas la comparaison. Au dessus de mon pubis, une longue cicatrice fine et très estompée et un peu plus haut quelques vergetures... le ventre d'une femme de 47 ans.
Alors, je LE regarde, je LA regarde et je comprends. Comment ne pas avoir envie d'une beauté pareille, elle est vraiment belle, toute en courbes, harmonieuses, lisses, elle est jeune...
Elle a des cheveux courts, un visage en triangle, des pommettes saillantes et une bouche qui doit donner des idées salaces à n'importe quel homme. Mon Maître a bon goût.
Je m'approche à nouveau, pose une main sur ce pieu tant espéré, je l'effleure, comme des ailes de papillon. Je demande à la grognasse de venir, d'écarter ses cuisses pour le chevaucher.
Elle n'écarte pas assez, je lui pince un téton violemment, petite vengeance! Mais elle a l'air d'apprécier!
Je ressens comme une caresse sur mon entre-jambe! Je donne une tape de ma main droite sur le cul rebondi et ferme de l'autre :
- Écarte encore!

Je l’installe à califourchon sur Lui, Je fais des petits cercles de Sa queue à l'entrée du vagin de la veinarde. Elle gémit (ou peut-être était-ce moi?). Elle est trempée la gamine, avec sa petite chatte sans relief. J’engage le pic entre ses lèvres. Petit mouvement de bassin de mon Maître, le gland est entré. Elle chevauche fougueusement l’objet de tous mes désirs ! Je suis trop excitée, je monte en flèche, je n’en peux plus.
Des sons stridents parviennent assourdis à mes oreilles, comme dans une sorte d’inconscience.
Je mes suis emparée de mon clitoris avec un plaisir qui se lit sur mon visage. Ils n'ont plus besoin de moi.
Je lâche son braquemart dans une dernière caresse, croise mes bras autour de moi, je me serre fort, ça me fait mal.
Ils sont beaux, elle débute une descente interminable sur MON jouet, je sens comme un frottement en moi, une longue introduction, un tiraillement au fond mon vagin, une crispation de l'utérus.
Je me serre plus fort et j'entends un râle. C'est moi, je me tortille, ondule, je m'imagine à sa place.
Ils se donnent l'un à l'autre, il a entouré de ses mains la taille toute fine de ce mannequin, et elle monte, elle descend. Ses seins ballottent, arrogants... eux aussi me narguent.
Elle est belle, à chaque mouvement, elle irradie, une lumière se dégage comme témoin d'une montée violente de plaisir. Je sens tous mes poils se dresser. Oh Patrick ! Pourquoi?
Ai-je parlé à haute voix?

- Sophie!
- hum?
- Caresse-moi les bourses!
Je m'avance, ses désirs sont loi. Je passe une main sur les reins et les fesses de l'autre, elle est douce. Je m’empare de ses couilles pour une prise en main de ses bourses en révolution. Je caresse à pleine main, du bout des doigts, je joue avec l'une et l'autre, je sens le bracelet qui orne son pieu, je joue, découvre et je rêve.
Quel effet cela me ferait-il de sentir son gland taper mon fond, ses couilles en contact, la dureté du bracelet? Je coule encore. Je meurs d'envie d'être à la place de la taupe (elle gémit aigu, non?) ma main gauche retrouve le chemin sous ma robe.
- Sophie! Non! Tu as eu ton orgasme ! À elle maintenant! Donne-moi ta main ! Fait-moi goûté!
Je lui donne mes doigts de la main gauche, il les prend en bouche. On croirait qu'un fil est relié à mon clitoris, que je sens battre plus fort à chaque coup de langue.
Des bruits obscènes de succion et les gémissements de contentement de cette petite pute sont devenus très fort :

- Humm ! Je vais juter ! Gémit-elle. Ooohhh! Ça vient ! Je vais tout lâcher! Ah ! Baise-moi ! Baise-moi à fond! T’es un queuteur fantastique!
Ce compliment répugnant, choquant, est musique à ses oreilles mais un supplice pour moi.
Elle astique la grosse tige aussi dure qu’elle peut, ses lèvres intimes entrainées par l’épaisseur et la raideur de la trique. Elle s’acharne sur le piston gigantesque qui va-et-vient dans son vagin.
Elle a hâte maintenant de sentir la décharge du Mâle, hâte de recevoir tout le sperme dégorgé par Patrick.
Il saisit ses hanches, enfonçant sa tige de quelques centimètres supplémentaires entre ses lèvres intimes. Je n’ai pas lâché ses coucougnettes. Gémissement aigu (elle!). Gémissement intérieur (moi). Je suis en transe, détachée de tout, concentrée sur ma main droite qui touche lui, elle, qui suit les mouvements.
Et sur ma main gauche, paume contre son menton, trois doigts dans sa bouche, sa langue, son souffle. Hum ! Je me sens écartelée : Lui, la taupe, mon envie, ma jalousie, lui, lui, lui, lui.
Elle hurle... de jouissance j'imagine. L’orgasme la projette sur lui.
Elle doit accéder à un tel niveau de jouissance à ma place… à MA PLACE !!! Elle hurle en le fixant.
Elle n'a pas le temps de s'en remettre que j'entends :
- Sophie, la suivante!
C'est paradoxal mais cela calme ma jalousie. Finalement, elles ne sont que des beaux corps. C'est mon prénom qu'il prononce, c'est à moi qu'il demande son plaisir. Même si je rêve d'intimité, d'exclusivité....
Bon, elles font quoi les deux autres? Elles se tenaient chaud les taupes ?
La brune vient de quitter le haut de ses cuisses ou se dresse toujours son jonc vigoureux.


(À suivre).


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Soumise aux ordres de mon Maître. La maison close.
Soumise aux ordres de mon Maître. La maison close. Il est à moi, enfin !
Soumise aux ordres de mon Maître. La maison close. Je joue les entremetteuses.
Soumise aux ordres de mon Maître. La maison close. Deuxième séance.
Soumise aux ordres de mon Maître. La maison close. Je passe enfin à la casserole


Online porn video at mobile phone


histoire de sexe d incestehist erohistoire de sexe quebechistoire de sexe jeune fillehistoire de sexe voyeurhistoire de sexe en couplesalope allumeusetrio erotiquehistoires de maris cocushistoire gay sexehistoire de sexe vecueshistoire de sexe abusehistoire de sexe mobilehistoires de fesseeshistoire erotique candaulismehistoire de sexe transexuelleroman erotique gratuitsexe histoireshistoires erotiqueshistoire de sexe a 3mature devergondeeelle baise son gendrerecit triolismefilm histoire de sexemaman veut ma bitehistoire libertinehistoire de sexe prostitueerecit lesbientrio erotiquepute offertehistoire sex gayx story histoire de sexecandaulisme une autrevierge depuceleej ai baise ma fillehistoire sexe nettrio coquinhistoire de sexe mamanrecit xxxrecit erotique violbaise au couventil encule sa tantemari lopettetorrent histoire de sexerecit candaulismehistoire de sexe mamanjeune fille erotiquehistoire de sexe vecuhistoire de sexe quebecrecit depucelagesexes enormesbaise ma belle mereanne dupre histoire de sexehistoire de sexe interracialerotique toulousecocu voyeurcoquine plagemec qui sucehistoire soumisehistoire de sexe doctissimohistoire de sexe prostitueerecit pornomature erotiquehistoire erotique depucelagebaise a la salle de sporthist eropunition sexil se tape la voisinerecit lesbienhistoire erotique taboubaise a la salle de sportcandauliste plagehistoire de sexe publicbaise a la campagneanne dupre histoire de sexerecit erotique incestecandaulisme recithistoire de sexe xxxma femme suce des inconnusrecit de cocurecits pornhistoire de sexe au bureauhistoire sexe cocurevebebe histoire