Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

L'homme fontaine (1)

Louis, ado de 18 ans, est un complexe sexuel ambulant : puceau, éjaculateur précoce et accroc à la masturbation. Mais sa vraie particularité, c'est d'éjaculer des quantités astronomiques à chaque fois. Voici le début des aventures fantastiques d'un "homme fontaine"...

Proposée le 12/07/2019 par André Halphus

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Masturbation
Personnages: Solo
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman

Louis est un adolescent comme tant d'autres : il prépare assidûment son baccalauréat, il aime lire des BD, il aime regarder les jolies filles, en particulier pendant les cours de sport. A tout juste 18 ans, il jouit de la liberté des jeunes lycéens majeurs, libre de gérer leur carnet de correspondance à leur guise, et d'aller et venir en boite et dans les bars.

Mais Louis est aussi un adolescent complexé. Non pas par le très répandu syndrome de la douche, la nature l'ayant plutôt bien doté de ce côté, mais davantage par sa carrure : il n'a pas le physique des athlètes stars du lycée. Et malheureusement il n'a pas l'assurance et le bagout des autres stars de séducteurs. Il est au contraire timide et assez renfermé. Son complexe ? Il ne se sent pas normal, et il a quelques raisons : quand il se masturbe, et cela lui arrive très souvent, il éjacule très vite. Trop vite. Il en a bien conscience. De plus, il éjacule des quantités impressionnantes de sperme, et il peut le faire plusieurs fois de suite. Il est en quelque sorte une version masculine de la femme fontaine, et, comme beaucoup d'entre elles, en ressent un important complexe.

Mais s'il n'a jamais osé aborder les filles, et reste ainsi un puceau surchargé d’hormones, il est devenu un véritable professionnel de la masturbation, qu'il pratique au moins aussi assidument que ses études, plusieurs fois par jour. Le matin dans la salle de bain, en reniflant l'odeur intime des culottes sales de sa sœur et de sa mère. Aux récréations, avec une petite branlette rapide pour se soulager des fantasmes qu'il accumule pendant la journée en regardant ses camarades ou sa jeune prof de mathématiques, tout juste diplômée. En milieu de soirée, selon le degré d'érotisme du film du soir. Et avant de dormir, dans son lit, en faisant le bilan de sa journée, prolifique en production séminale, mais toujours aussi catastrophique sur le plan relationnel. Pourtant un jour, tout a basculé …

C'est l'été, bientôt la fin de l'année, et les terribles épreuves du bac. Terribles parce que, n'ayant pas de facilités particulières, il est obligé de beaucoup travailler pour assurer des notes descentes, qui lui permettront de poursuivre ses études en histoire de l'art. Ce qu'il y a de bien avec l'été, c'est que c'est très agréable de travailler dehors, d'autant que la petite bibliothèque de quartier où il a pris ses habitudes dispose d'une terrasse où il peut lire au soleil. Mais l'été c'est également la période où les jupes raccourcissent, les tops et t-shirts sont de moins en moins occultant, et l'ambiance générale est évidemment plus à la fête que pendant les journées froides de l'hiver.
L'été est une période qu'il aime autant qu'il la craint : la chaleur, les couleurs de la nature luxuriante, les tenues affriolantes des jolies filles, sont autant d'aspects positifs de la belle saison. Mais avec l'été, son érotomanie prend des proportions difficiles à juguler. D'autant que plus il grandit, plus son sexe grandit lui aussi, rendant ses érections de plus en plus difficiles à masquer, et plus les quantités de sperme qu'il évacue à chaque orgasme deviennent importantes, rendant le résultat de ses masturbations de plus en plus difficile à cacher. Et il n'est pas question que quiconque apprenne qu'il se masturbe autant : puceau, éjaculateur précoce et accroc à la masturbation, ce serait la honte suprême.

Un soir, après d'intenses révisions dans la journée, il se rend donc dans la salle de bain pour voler une culotte de sa sœur dans le panier de linge sale, et s'enferme dans les toilettes avec son trophée. Sa sœur vient juste de se mettre en pyjama : la culotte est encore humide de ses sécrétions intimes. Plus âgée que lui, sa sœur Sandra est surtout plus extravertie et délurée. Si la transpiration est en grande partie responsable de l'humidité de ses sous-vêtements, ses rencontres estivales beaucoup plus fréquentes avec son petit ami du moment en sont également partie prenante. Louis, déjà excité par l'humidité qu'il attribue à l'excitation de sa sœur, devient à moitié fou lorsqu'il porte la culotte à son nez : cette fois c'est sûr, les traces blanchâtres qu'il caresse sur le linge sont bien le témoin des activités érotiques de sa sœur, sur qui il fantasme évidemment depuis longtemps, comme beaucoup d'ados ayant une grande (voire une petite) sœur !
Tout en respirant à pleins poumons l'odeur intime légèrement acre de sa sœur, il fait courir son autre main sur sa hampe tendue à l'extrême. Il se contente d'effleurer son sexe, sans faire coulisser la peau. Il s'imagine en train de caresser le chaton de son hypothétique petite amie, pour être lui-même la cause de cet épanchement. Il imagine en retour que sa copine lui caresse le sexe, qu'elle empoigne finalement fermement, pour faire coulisser le prépuce sur le gland, jusqu'à le décalotter complètement. Il tire sa main jusqu'à la base de son sexe, et empoigne ses testicules gonflés à l'extrême : il ne s'est pas masturbé depuis sa branlette matinale.
Tenant sa bite par la base, il en tapote le gland sur la partie humide de la culotte : s'il était en couple, il serait en train de flatter la vulve de sa copine, et enfoncerait son épée jusqu'à la garde, ce qu'il fait dans la culotte, en formant un puits avec ses doigts. Il est tellement excité, que dès le deuxième va-et-vient il retient un grognement et lâche une vingtaine de jets de sperme épais sur le fond de la culotte. Pour rester discret, il fait couler ce qu'il peut dans la cuvette, et essuie le reste avec du papier.
Mais la journée de continence a des conséquences qu'il ne connait que trop bien : une seule éjaculation, aussi imposante soit-elle, ne sera pas suffisante. Tant pis pour le rêve et l'imagination : il doit jouir encore pour se soulager. Il repense à la petite Nadège, sa voisine de classe, venue s'installer à côté de lui dans la bibliothèque, exhibant sa poitrine de femme maladroitement enserrée dans son soutien-gorge trop petit de jeune fille. Ou encore à Karine, qu'il a croisée en rentrant, dans sa tenue de sport trempée de transpiration, et dont le minuscule bloomer moulait insidieusement ses grandes lèvres. Quelques allers-retours de sa main droite et déjà la jouissance frappe aux portes de son méat, soudainement transpercé par une nouvelle rasade de sperme toujours aussi épais.
Mais alors même qu'il profite des soubresauts des dernières répliques, avant de pouvoir nettoyer la culotte pour un troisième tour, sa sœur hurle à travers la porte :
- "Putain Louis ça fait 10 minutes que t'es là-dedans ! T'es en train de te branler ou quoi ?!"
Le mot "branler" agit comme un électrochoc pour Louis : et si elle savait ?! Il secoue rapidement la culotte au-dessus de la cuvette, pensant la débarrasser des preuves de son vol, remonte son boxer et son pantalon, tire la chasse et asperge les toilettes de désodorisant, pour se donner une excuse sur le temps passé dans les cabinets.
Il est rouge pivoine, non seulement par les chaleurs causées par sa masturbation, mais aussi, et surtout, par la honte qu'il éprouve en passant devant sa sœur, qui l'écarte de son chemin pour s'assoir sur le trône. Obligé de cacher la culotte dans son dos, Louis ne peut empêcher sa sœur de le bousculer sur ce qu'il a de plus proéminent : son sexe encore dur maladroitement caché dans son pantalon. Cette fois c'est sûr, elle a du sentir son sexe. Elle sait tout.
Cette pensée honteuse l'aurait presque fait débander si sa sœur, si pressée de se soulager, n'était pas passée en l'ignorant totalement, sans même prendre la peine de fermer la porte des toilettes. En passant devant la porte pour se rendre à la salle de bains, son regard est irrémédiablement attiré par le triangle noir de sa sœur, agrippée à la cuvette, la tête en arrière, manifestant par un long et profond soupir son soulagement. Cette vision, et le détournement que son esprit lubrique opère, en s'imaginant à la place de la cuvette, avec sa sœur assise sur lui, l'achève une nouvelle fois, et c'est dans son boxer qu'il se répand pour la troisième fois en 10 minutes.
Sans y penser, la tête encore dans les nuages de cette vision fugace, il s'essuie sommairement avec la culotte avant de la remettre sur le dessus du panier, oubliant toutes ses précautions habituelles.

- "Sandra, ma puce, tu peux aller chercher du lait à l'épicerie ? Il n'y en a plus, et j'en ai absolument besoin maintenant, et je ne peux pas quitter la cuisine."
"- Maman ! Je suis en pyjama, t'as qu'à envoyer Louis !"
"- Non, Louis doit continuer à travailler. Aller, sois gentille, tu n'en auras que pour 5 minutes".
En maugréant, tant contre sa mère qui la traite comme si elle était encore une petite fille, que contre son frère qui profite vraiment de l'approche du bac pour ne plus rien faire à la maison, Sandra sort des toilettes, et se dirige vers la salle de bains pour se laver les mains et récupérer sa culotte. Hors de question de sortir en pyjama : si elle croise un copain ou une copine, c'est carrément la honte.
Elle ouvre le panier et découvre sa culotte complètement maculée d'une substance blanchâtre, crémeuse, translucide par endroit, très épaisse à d'autres. L'odeur très forte qui se dégage de la culotte ne laisse planer aucun doute : c'est du sperme, et il est frais !
Or il n'y a qu'un seul garçon présent dans la maison : son frère Louis …

La suite des aventures de Louis dans un prochain numéro ;)


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Lip
Super excitant !!
Posté le 14/07/2019


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
La Claire fontaine
Ostéopathe, mon étalon me rend femme fontaine
L'homme complet
L’initiation de Lan avec un homme mûr
Dans la peau d'un homme


Online porn video at mobile phone


histoires coquinespremiere experience candaulistesexe punitionhistoire erotique orghistoires cochonnesrecits taboushistoire de sexe frere et soeurhistoire de sexe tabouhistoire ertiquehistoires libertinesles seins de ma cousinehistoire de sexe plan a 3il fait enculer sa femmehistoire de sexe inceste pere fillehistoire de sexe femmehistoire de sexe hardhistoire de sexe bdsmrecit coquinrecit sexgage erotiquerecit erotique mere filsdepucelage vaginalhistoire premiere sodomiebourgeoise nymphohistoire de sexe entre adomec suce mecovidie histoire de sexeexhib en terrassehistoire de sexe bureauenculee par surpriserecits de culenterrement vie de jeune fille sexehistoire de sexe triotante et neveu baisehistoire de sexe fellationhistoire de sexe hdshistoire de sexe entre amieerotique gratuithistoire ertiqueelle suce pour la premiere foishistoireserotiquespapa m'enculerecit erotique lesbienhistoire erotique violrecits de culnue chez le docteurhistoire de sexe belle soeurjeune fille erotiquesexe camping carhistoire xlivre erotique gratuitjeune couple candaulistemon histoire de sexeexhibition de ma femmehistoire de sexe strip pokerhistoire de sexe(s)histoire de sexe entre hommesmature erotiquerecits herotiqueshistoires de sxehistoire xconcours masturbationhistoire de sexe zone rougehistoire de sexe violehistoire de sexe le filmbourgeoise soumisejeux de sexe histoirehistoire de sexe travestihistoire de sexe chez le medecinhistoire de sexe en couplehistoire d echangismehistoires de sodomiepremier fist analcaresse dans le busrecit triolismehistoire de sexe hardhistoire de sexe vecuehistoire salopeenterrement vie de jeune fille sexedepucelage anal douloureuxhistoire de sexe echangismehistoire de sexe hamsterhistoire de sexe familleffm engage sporthistoires intimes.comrecit erotiquesrecits hardrecit homme soumisrecits pornographiques