Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Le Manoir Aux Fleurs - Journée Délivrance

Après ce rendez-vous avec cet homme mystérieux, Viviane attend s'il va accepter sa demande. Une enveloppe l'attend et ce qu'elle y lit, la surprend.

Proposée le 19/07/2019 par Verdu

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FF
Lieu: Inclassable
Type: Fantasme

Au matin, Viviane venait à peine de finir son petit déjeuner que Marie frappait à la porte du mobil-home.
— Entre ! Mais je ne suis pas encore prête !
Elle sortit de la salle d'eau nue sous sa serviette de bain.
— Je m'habille et j'arrive !
Elle passa devant son amie qu'elle embrassa avant de rentrer dans la chambre pour passer une robe sans fermer la porte pour pouvoir l'entendre et lui répondre.
— J'ai prévu de t'emmener un ancien bois sacré avec quelques ruines intéressantes. Je crois que Chateaubriand venait y trouver l'inspiration pour rédiger ses "Mémoires d'Outre-Tombe".
— J'ai hâte de découvrir ce lieu, alors !
Marie put entrevoir les formes voluptueuses de son amie quand elle enfilait ses dessous. Elle en fut troublée mais ne dit rien quand Viviane sortit de la chambre vêtue d'une petite robe d'été qui tout en restant sage laissait suggérer un corps fait pour le plaisir.
— Pense à prendre un maillot de bain, au retour nous ferons une pause près d'un petit étang discret ou nous pourrons nous baigner tranquillement loin des touristes.
— OK ! Je prépare cela !
Après de longues minutes au milieu de la campagne, elle obliqua sur une petite route qui s'enfonçait dans un bois de chênes. Elles s'arrêtèrent au milieu de la forêt et l'historienne guida sa compagne sur le sentier qui les menait aux ruines. Elle découvrit un ensemble de murs, de colonnes en pierre de taille plus ou moins grosses.
— D'après les archéologues, il s'agirait d'un sanctuaire néolithique transformé en temple par les romains puis qui est devenu un ermitage, abandonné pendant la Grande Peste qui a ravagé l'Europe au Moyen Age.
— Ce lieu est envoûtant, je comprends pourquoi on imagine Chateaubriand dans ces ruines. On a presque l'impression que l'on est en contact avec l'au-delà.
Viviane frissonna et se retourna.
— Qu'est-ce que tu as ?
— J'ai eu l'impression d'être caressée entre les cuisses.
— C'est le vent ! Rigola Marie. Il n'y a pas de fantôme ici !
— Oui je sais bien mais j'ai l'impression d'être observée.
— Regarde tous les touristes qui traînent, ce n'est pas étonnant !
Elle s'approcha de son amie et elle lui posa une bise sur la joue et lui murmura à l'oreille :
— Deux jeunes femmes pas trop moches qui sont seules, ça ne laisse pas les hommes indifférents.
— Oui, tu as raison !
Malgré ces propos, elle était mal à l'aise. Elles poursuivirent leur visite, Marie expliquait l'histoire du site, les légendes qui l'accompagnaient. En particulier, celle que lui avait rapporté le Professeur, à certaine période de l'année, ce serait un point de passage entre les mondes. Si les rituels étaient respectés, des démons pouvaient passer et venir choisir des épouses parmi les femmes humaines pour se reproduire.
Elles finirent leur visite en prenant un repas frugal au restaurant qui jouxtait le monument puis elles se dirigèrent vers l'étang pour y passer une après-midi de farniente au soleil.
Seules au bord de l'eau, elles étaient allongées en maillot de bain et continuaient leur discussion, c'est la première fois qu'elles passaient autant de temps ensemble.
— Veux-tu que je mette de la crème dans le dos, tu es en train de rougir.
— Oui et je te ferai de même ensuite.
Viviane se mit sur le ventre et de douces mains commencèrent à enduire son dos de crème. Elle ferma les yeux et ne dit rien quand Marie dénoua le haut de son maillot pour mieux couvrir la peau. Elle se détendait même si son esprit était toujours occupé par les fameuses conditions de son futur logeur. Elle sentit alors un baiser se poser au bas de sa colonne vertébrale. Elle se retourna.
— Que fais-tu ?
— Tu me plais et ta peau est si douce ! Je n'ai pas pu résister.
Elle n'était pourtant pas particulièrement attirée par les femmes mais le sourire éclairant le visage de Marie la convainquit de se laisser faire. Elle posa sa main sur sa cuisse et tendit ses lèvres vers le visage de son amie. Les deux femmes partagèrent un baiser passionné tandis que leurs mains commencèrent à explorer leur corps en manque de tendresse depuis trop longtemps. Elle souleva le bassin quand elle sentit son bas de maillot glisser sur ses cuisses et elle se retrouva nue. La bouche de Marie trouva rapidement le point qui faisait chavirer Viviane, après le rêve de la nuit, c'était la seconde fois qu'elle atteignait le septième ciel aujourd'hui. Cela ne lui était encore jamais arrivé. Elle reprit ses esprits et entreprit de rendre lui rendre la pareille. Guidée par son amante, elle trouva les bons gestes rapidement et au bout de quelques minutes, les deux femmes rassasiées se reposaient sur l'herbe.
La fin d'après-midi arrivant ensuite rapidement après d'autres moments d'intimité et de plaisir, elles finirent par se rhabiller pour rentrer.
— Tu as l'air songeuse.
— Oui ! J'ai eu l'impression d'avoir été épiée toute la journée. A un moment quand nous faisions l'amour, j'ai eu l'impression qu'une ombre furtive nous regardait.
— Tu as trop lu de romans fantastiques.
— Non je t'assure, j'ai bien vu quelque chose s'approcher de nous mais disparaître quand j'ai levé les yeux.
— Sûrement l'excitation du moment. Cela faisait combien de temps que tu n'avais pas joui comme cela ?
Viviane rougit en baissant la tête.
— Trop longtemps !
— Je serai là quand tu voudras.
— Merci ! Mais même si ce fut agréable, il me manque quelque chose.
— Je le sais, ne t'inquiète pas. Pour moi aussi. Rien ne vaut un homme expérimenté ! lui répondit-elle en riant.
Elles arrivèrent au camping après s'être amusées à se raconter leurs diverses expériences amoureuses et les qualités et les défauts hommes quand ils faisaient l'amour et se moquer de ceux qui fiers de la taille de leur engin, ignoraient le mode d'emploi d'un corps féminin.
Le cœur battant, après cette journée passionnante et riche en émotions de toutes sortes, Viviane regagna son mobil home.
A l'intérieur, l'attendait une enveloppe posée sur la table. Une odeur la troubla car c'était la même que dans ses souvenir de son rendez-vous nocturne. De nombreuses questions l'assaillaient comment cette lettre s'était-elle retrouvée là ? Qui l'avait amené et comment était-il entré ? Etait-il encore présent ? La porte et les fenêtres étaient bien fermées quand elle était arrivée et il n'y avait aucune trace d'effraction.
Elle prit le pli, la matière était noble, le grain de l'enveloppe était agréable au toucher. Fébrilement, elle décacheta le sceau de cire rouge orné d'armoiries inconnue de Viviane. Elle était aussi excitée que lors de la réception de son courrier de validation de son agrégation. Ce soir-là, elle était tellement heureuse de sa réussite qu'elle n'avait pas hésité à profiter pleinement d'un coup d'un soir qui l'avait laissé sans voix au matin, ivre de plaisir. Elle se souvint alors que cet homme portait un parfum très proche de la fragrance de ce courrier. Un signe ?
Elle pouvait lire les phrases suivantes.
"Mademoiselle,
Après avoir réfléchi à votre demande, j'ai décidé d'y émettre un avis favorable.
Cela me permet de vous faire l'offre suivante que vous êtes libre de refuser mais sachez que tout acceptation ne pourra faire l'objet d'un retour en arrière sans conséquences importantes."
Viviane s'arrête un moment pour peser ces mots plein de double sens. Elle est troublée car cela lui rappelait le ton de son maître de chaire à l'Université. Elle reprit sa lecture.
"La proposition est la suivante : vous disposerez du logement de mon ancienne domestique qui comprend les pièces suivantes :
-une chambre,
-une cuisine,
-un petit salon,
-un petit cabinet de toilette, sur le palier accessible par la porte de service.
Par contre en échange de ce logement j'impose les choses suivantes de ma locataire :
-discrétion,
-aller et venue par la cour arrière en aucun cas par la porte principale,
-interdiction de recevoir sous aucun prétexte,
-interdiction d'user de la porte de service pour un autre motif que l'accès au cabinet de toilette,
-respect le plus strict de l'intimité du propriétaire,
-à cela il faudra ajouter quelques services rendus (courses, dépôt de courrier ...) compte tenu que vous rendrez en ville pour votre travail."
C'était la meilleure pensa Viviane.
-Voilà qu'il me prend pour une vulgaire femme de chambre et pourquoi pas sa soubrette tant qu'il y est, le vieux pervers. Je ne vais pas m'enfermer dans ce cloître tout de même, j'ai besoin de vivre !
En colère elle ne faillit pas lire le reste du courrier.
"Comprenant parfaitement que mes conditions peuvent être extrêmement sévères le montant du loyer sera fixé à…" Elle n'en crut pas ses yeux en lisant le montant et elle dut le relire plusieurs fois pour être certaine du chiffre. Ce loyer était bien en dessous des tarifs prohibitifs pratiqués dans la région.
"Cette offre vaut pour une semaine après quoi elle sera nulle et non avenue."
Elle posa la lettre et commença à réfléchir. Au vu de la somme, elle pouvait bien faire le sacrifice d'un peu de liberté et satisfaire aux exigences un peu surannées du Professeur. Il ne lui interdisait pas non plus de sortir et de vivre sa vie de jeune femme.
Elle décida donc d'accepter la proposition et se demanda comment le lui faire savoir. Répondre par courrier, message sur le répondeur. Qu'est ce qui froissera le moins la susceptibilité de son futur propriétaire ?
— Après tout, nous sommes au vingt et unième siècle et ce n'est pas ce que Monsieur utilise du papier vélin et cachette ses enveloppes à la cire que je dois faire de même…
Elle prit la décision de laisser un message sur le répondeur du Professeur Van Dyck pour l'informer qu'elle acceptait toutes ses conditions.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Le Manoir Aux Fleurs - Mystérieux Rendez-Vous
Une journée bien excitante
Une journée bien excitante 2
Julie 4 - Mon amie d'enfance est une salope - La dernière journée
Le Manoir de la Luxure (part 1 : Clarisse)


Online porn video at mobile phone


lectures erotiqueshistoire de sexe cougarsex punitionwebcam coquinrecit de femme soumisehistoire de sexe.histoire erotique ma femmehistoire de sexe gayhistoire de sexe comtexte erotique lesbienhistoire erotique vraihistoire de cougarhistoire de sexe dans les transports.streap pockerhistoire de.sexehistoires intimehistoire de sexe trioshistoire de sexe filmsite histoire de sexehistoire de sexe sans capotehistoire reel de sexehistoire de sexe entre coupleshistoire gay gratuithistoire lesbiennehds sexema femme suce un poterecits pornrecits pornographiquesjeunes filles erotiqueshistoire de sexe sodomiehistoires de lesbiennesbelle mere histoire de sexehistoire de sexe avec ma merehistoire de sexe frere et soeurhistoire de sexe tanteerotique sexhistoire de sexe salopehistoire de sexe au lyceerecits erotiquessexe histoireshistoire de sexe au skicouple bisexuelhistoiregayma femme suce un amisexe en camping carhistoire/de/sexesexe chez le docteurelle baise le voisinhistorie de sexehistoires erotiques gratuiteshistoires coquines gratuitesma femme en club echangisterecit histoire de sexehistoire erotique violpetite histoire de sexehistoire de candaulismehistoire de sexe avec mon beau perebelle mere histoire de sexehistoire de.sexerecit erotique illustrehistoire drole de sexerecit erotiquehistoire de sexe punitionerotisme amateurcougar erotiquehomme soumis a sa femmehistoire de sexe a la campagnehistoire de sexe sans culottesamia nuehistoireerotiquehistoire de sexe profhistoires lesbiennes