Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Comment je suis devenues un acteur porno 2/5

La suite des aventures d'Hugo qui bon gré et plutôt mal gré, se voit d'accepter de participer à un film porno

Proposée le 12/08/2019 par goelan

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Masturbation
Personnages: FHH
Lieu: Bureau, travail
Type: Roman

J'eu un message le lundi, positif, super et quel stress en même temps.
Car par manque d'argent, je du me serrer la ceinture le reste de la semaine tellement mon porte-monnaie était vide. Je fis les fonds de tiroir, je me fis inviter chez des amis, et j'étais à la limite de réclamer de l'argent ou de l'aide à mes parents. J'avais vraiment besoin de ce job, tant pis si on me voyait dans un film porno une fois diffusé.

Le samedi suivant, je revins avec nettement moins d’appréhension au bureau occupé par la femme à la forte poitrine. Je fus déçu, elle n'était pas seule, dommage pour moi. Il y avait un noir, chauve, belle carrure, le visage jovial et sympathique assis sur une chaise devant elle.

Un autre candidat ? Peut-être. Mince, je ne pensais pas être en lice pour le job. Il fallait que je le décroche.

"Asseyez-vous m'accueilli-t-elle avec quelques courtoisies. elle portait un sweet plus que moulant, d'ailleurs ses tétons étaient visibles dessous, elle ne portait donc pas de soutien-gorge. Mon sexe grossit aussitôt.

Je pris place à côté du noir. Elle me présenta, Grégoire, c'était un acteur apériodique pour leurs studios et il pourrait être un de mes partenaires. C'était donc l'occasion de faire connaissance.

Je fis un peu la moue. Moi qui pensais qu'elle me toucherait à nouveau. Bref, passons.

Elle m'affirma que je pourrais bosser avec et pour eux. Le salaire n'était pas mirobolant due à mon manque d'expérience en la matière, mais bon au moins c'était bien mieux que l'usine, non ?

Elle me parla des closes. Une fois le contrat signé, que je devais lire et valider, si je refusais de participer à leur film, sauf pour des raisons évidentes médicales ou autres du même style, je leur devrais 10 fois le montant de mes honoraires. Je m'écriais, je ne pourrai jamais payer cela. Grégoire sourit mais je n'y fis pas attention.

"En fait, c'est pour nous protéger. Nous avons eu plusieurs fois le cas de jeunes acteurs, novice disons dans ce genre de travail, qui ont annulé leur prestation. Hors, comme toutes productions audio-visuelles, notre travail à un coût. Certes moindre qu'un film d'Hollywood mais quand même. Comme nos budgets sont souvent serrés, nous préférons prendre les devant. Cela vous ennuis ?

"Je comprends mieux. Il n'y a pas de raison en fait.

J'avais les mains moites. C'était plus sérieux que je ne le pensais. L'industrie de la pornographie n'était pas aussi simple qu'une vidéo de couple larguée sur le Net.

"Bien, pendant que je termine le contrat, déshabillez-vous tous les deux. Hugo cela vous habituera et évitera que le jour J vous paniquiez.

Question panique, c'était déjà le cas. Merde, et remerde. Si je n'étais pas aussi exsangue financièrement, il y a longtemps que j'aurai claqué la porte.

Grégoire fut plus rapidement nu que moi. Il était monté assez normalement pour un noir, loin des clichés des acteurs hypertrophiés. Par contre il était plus musclé que moi et sa peau luisait sans aucun poil.

Une fois nu, j'évitais son regard fixant les seins de la patronne en face de nous. Mais pas moyen de bander.

"Voilà, j'ai terminé de remplir votre contrat.

Elle poussa une liasse de papier vers moi.

"Je vous conseille de le lire attentivement avant de le signer. C'est maintenant ou jamais d'accepter ou de refuser le job, ensuite une fois sur le plateau, vous serez tenu de suivre le scénario. Il sera dans la limite de vos expériences et des réponses que vous m'avez donné la semaine passée. Donc pas d'inquiétude. Et je vous rassure, ce genre de scénario est assez light, les gens veulent voir du cul pas écouter de la poésie.

Grégoire se mit à glousser. Il me matait de bas en haut, s'arrêtant sur mon sexe. J'étais gêné. Mais je devait m'y faire.

Je pris les feuilles du contrat toujours debout et nu. Il était épais avec de multiples closes. Je n'osais pas lui demander de le lire à tête reposée, chez moi par exemple. Pourtant pourquoi aurait-elle refusé ?

Je parcourais rapidement les pages, tout me paraissait en ordre, même si je n'étais pas du tout concentré pour bien comprendre les diverses parties. Par contre j'avais retenu que je serai payé 300 euros à la fin du film. Je pensais plus mais j'avoue qu'au moins cela me sortirai d'un mauvais pas.

"Euh, si je signe, on commence quand ?

"Si vous êtes disponible, cela peut se faire cette semaine.

"Je pourrai m'arranger. Et pour le paiement ?

"Je sais que vous êtes dans une situation un peu particulière, vous serez payé une fois votre séance terminée et non pas à la fin du film. Cela vous va ?

"Oh oui j'apprécie beaucoup.

"Tout est en ordre ?

"Je termine de le lire et je signe ensuite.

"Pas de soucis.

Ensuite elle fit le tour de son bureau. Elle portait un jupe longue qui me cachait ses longues jambes musclées et pendant que je tentais de lire des lignes qui ne s'affichaient pas dans mon cerveau, elle se frotta à Grégoire qui n'en demandait pas temps.

Tout de suite son sexe prit de la grosseur et j'avoue que le mien était aussi intéressé.

Elle se plaça entre nous et pris nos bites dans chacune de ses mains. Je bandais rapidement et j'eu soudain très chaud. Je ne lisais plus du tout.

Puis elle se mit à genoux et s'en attendre, me tenant toujours dans sa main, lécha la bite de Grégoire qui lui caressa la tête.

Elle se tourna vers moi et demanda

"Signe et tu auras la même chose pas avant. C'est juste, disons, un avant goût !

J'en avais assez lu, ou pas assez, mais excité comme jamais, je posais le contrat sur le bureau, pris un stylo qui traînait et le signais.

Le stylo à peine reposé que je sentis sa bouche pulpeuse se poser sur mon gland, et d'un coup et engouffra sa bite entre ses lèvres. Je m'accrochais au bureau tendue. Elle tira sur la queue de Grégoire pour le rapprocher et suça à tour de rôle la sienne ou la mienne. J'étais nettement plus monté que lui mais il ne s'en plaignait pas.

C'était divin, purée, cela commençait dignement bien.

Elle prit nos deux queues dans une main et tenta de les sucer en même temps. La proximité de cet autre bite me gênait un peu, voire même beaucoup, mais je ne fis rien pour l'en empêcher. Grégoire se retint à moi concentré sur son plaisir. Ses mains étaient fraîches et moites en même temps. Il fixait comme moi la bouche qui nous donnait du plaisir.

J'étais franchement excité, mon coeur palpitait et je commençais à souffler court. Elle titillait nos glands, glissait sa main sur nos couilles, nous caressait ou nous léchait sans jamais nous faire jouir.

Elle se redressa et me prit la main pour tenir ma queue et celle de Grégoire ensemble. C'était la première fois que je tenais la bite d'un autre mec. Cela ne le dérangea pas du tout. Elle se pencha vers moi et m'embrassa, me tenant la tête de sa main libre et m'encouragea à nous branler mutuellement.

Purée, j'avais bien fait de signer, quelle nana !

Je voulu tenter de la peloter mais elle me tapa sur la main et me mordit la lèvre. Je restais donc à nous branler pendant que sa langue jouait avec la mienne.

Elle me laissa pour embrasser Grégoire, je continuais machinalement à nous branler. Soudain, je reçu en pleine main et sur mon ventre des giclées de sperme. Je reculais d'instinct mais j'avais reçu le plus gros.

La femme se mit à rire et Grégoire n'y prêta aucune attention.

"C'est ton baptême, gloussa-t-elle ! Ce n'est pas grave, et tu en verras d'autres sur le tournage.

Je restais comme un con, les bras écartés, le visage entre la surprise et la gêne. Son sperme me coulais sur le ventre, j'en avais sur ma bite et sur ma main. Des gouttes glissèrent sur le sol s'écrasant sur la moquette.

La suite me choqua encore plus. Grégoire se mit à genoux si vite que je n'eu pas le temps de réagir. Il prit ma bite entre ses doigts délicats et se mit à la lécher.

"Eh, mais, qu'est-ce qu'il me fait ?

"Il te nettoie, laisse le faire si tu ne veux pas qu'il te morde !

Sérieux ? Merde, ce mec me suçais ! Je fixais la blonde d'un air offusqué mais elle n'y preta pas attention. Elle chercha des mouchoirs et m'en tendis pour mes mains.
Ahhhh, il m'avalait dans sa bouche et sa langue, il jouait avec mon gland. J'étais mal à l'aise, un mec me suçait aussi bien que la patronne.

Elle se colla à moi à nouveau, frottant sa poitrine sur mon torse et me caressant les cheveux, elle m'embrassa fougueusement, cherchant ma langue, l'aspirant, la mordant jusqu'à plus soif. Je plaquais ma main sur ses seins. Elle voulu la repousser mais je la pelotais sans vergogne. Je sentais sa peau nue sous le tissu et ses tétons qui se dressaient. Elle finit par me laisser faire pendant que Grégoire me pompait divinement.

Soudain, il se mit à me branler en même temps. J'avais fermé les yeux, la langue de la femme jouant avec vigueur avec le mienne. Je tirais sur son sweet vers le haut, il n'y avait pas de raison, et je passais ma main dessous. Elle grogna et me pinça la main. Mais trop tard, je chopais un de ses seins épais et moelleux et je me mis à la tirailler.

Je n'en pu plus et tentant de me retenir, je finis pas éjaculer dans la bouche de Grégoire qui ne recula pas, au contraire, il me vida et essuya mon gland une fois terminé.

La blonde lâcha ma bouche et me repoussa. Un de ses seins était visible qu'elle cacha rapidement. Elle avait le visage rouge, les cheveux défais et je pouvais voir son excitation.

"Vous devenez très entreprenant Mr Hugo, attention, cela pourrait être en votre défaveur. Sur ce, elle se retourna, se réajustant. Rhabillez-vous, vous pouvez y aller. Hugo, on vous contactera rapidement.

FIN PARTIE 2


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Comment je suis devenu acteur porno 1/5
Comment je suis devenue une coquine...
Comment je suis devenu bisexuel 1er épisode
Comment après avoir été féminisé et dressé par ma femme je suis devenu cocu
Le porno n'est pas mort


Online porn video at mobile phone


histoire de sexe ma femmejeux de sexe histoirerecit porno gayvisite medicale coquinebaise entre voisinhistoire de sexe mere filsjeune couple candaulistehistoire de sexe hardhistoire de sexe revehistoire de sexe en couplehistoire de sexe triosma femme enculeehistoire de sexe avec mon mariehistoire de sexe pornohistoires de sodomiehistoire transexuellehistoire de sexe lyceehistoire sexe femme de menagehistoires sexhistoires erotiques gayhistoire de sexe au collegerecits de sexe hardmon mari est cocuhistoire erotique.orgpremiere experience candaulistehistoire de sexe belle merehds recithistoire de sexe reellebranlette a la piscinehistoires intimesbourgeoise soumisehistoires candaulistesma meilleure amie me sucehistoire de sexe voisinhistoire de sexe entre adocomment je suis devenue une putainune grosse bite pour ma femmehistoire gros seinsreve de sexe histoirerecit pornhistoire erotique travestidoigte dans le busrecit erotisuehistoire erotique triocandaulisme xhistoires sexebaise femme marieehistoiresgayj'ai baise ma tantehistoire de sexe hotblog histoire de sexehistoire de sexe beurettecandaulisme .comhistoire de sexe triorecits tabousrecits pornographiqueshistoire de sexe en familletemoignage erotiquerevebebe recicandaulisme .comhistoires herotiquescocu soumihistoire de sexe meilleure amieje baise la copine de mon pereerotique toulousebelle mere histoire de sexehistoires erotiques orgrecit erotiquehistoire de sexe avec photohistoire de couple sexehistoire reelle de sexehistoire de sexe comhistoire de sexe 69histoire de sexe entre cousinje baise ma petite fillerecit eroenormes ejaculationshistoire homme soumishistoire de sexe mere filsbaisee par un inconnubourgeoise nymphohistoire de sexe femme enceinterecits erohistoire de sexe triolismehistoire de sexe entre amisrecit masturbationhistoire de sexe pdfhistoire de sexe entre couplesrecit erotiquesmec qui sucetrio erotiquepartouze entre amiil fait enculer sa femmerecit de candaulisme