Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Twitter le réseau social du vice 1

Sur Twitter, j'ai découvert des photos et vidéos pornographique, cela a changé toute ma vie tranquille de mari fidèle, enfin jusque maintenant...

Proposée le 18/08/2019 par goelan

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman

C'est par pur hasard que je suis tombé sur cette fille sur Twitter. Je suis mariée, j'ai une super femme, très gentille, belle, un peu trop mince à mon gout et peu de forme, mais je la connais depuis le banc de l'université. Depuis on ne c'est jamais quitté. J'étais son second petit ami et moi c'était ma troisième copine sérieuse. J'avais aussi eu une relation avec un homme plus âgé vers mes 17 ans, l'âge où je me cherchais encore. Mais à part quelques tripotages et une fellation, de sa part, pas de la mienne, j'en suis resté là pas du tout convaincu. Je ne lui ai jamais dit. Par contre, je n'ai jamais trompé ma femme est inversement.

Maintenant, j'ai 35 ans, elle 31. Nous n'avons pas encore d'enfant, cela n'arrive pas, mais on patiente, ce n'est pas trop tard. Nous avons une petite vie bien rangée, métro, boulot, dodo et parfois de l'ennuie. Voir même beaucoup. Ce n'est pas pour autant que j'ai eu des intentions de la tromper. On est très complice, on a essayé beaucoup de choses, notre vie sexuelle est très active. Elle ne m'a jamais rien refusé, surtout au début où nous baisions comme des lapins un peu partout. Maintenant elle est un peu plus réservée. Et l'amour hors de la maison est beaucoup plus rare.

Revenons à nos moutons. Ah oui, je m'appelle Pierre, enchanté.
L'autre jour, sur Twitter, j'ai participé à plusieurs jeu concours, il suffit de RT + Follow et peut-être qu'avec de la chance… C'est alors qu'une nana à liké mon post et à joué aussi. J'ai été intrigué par les émoticons associés à son pseudo. Je me suis rendu sur son compte et là, j'ai eu un choc. Moi qui pensais que Twitter avait de super robot qui détruisait tous les posts tendancieux, voire scabreux, j'en était pour mes frais.

Elle avait plusieurs hashtags associés à son pseudo très provocateur : #plansexe #sexaddict, #sex, #libertine #nude, #plancul, etc. Mais zut quoi, fut ma première réaction. Et il y a des enfants qui vont dessus ! Le pire fut lorsque par curiosité, je me suis baladé sur son profil et sur ses médias. Il y avait du sexe, du sexe et encore du sexe ! Photos de nus, vidéos, fellation, cravate de notaire, anal, baise, etc. Juste une poignée de seconde, ensuite il faut les acheter, mais quand même quoi, sur Twitter !!!

J'ai passé ma soirée, seul en bas, à farfouiller les secrets cachés de Twitter. Beaucoup semblait des fakes, des arnaques pour payer des photos ou vidéos trop belles pour être honnête. Par contre d'autres, c'était plus amateurs, des photos dévoilées petits à petits, laissant voir un téton, ou un sein mais jamais plus ou rarement. Cela m'excitait plus que du porno et je me suis mis à me branler doucement la queue tout en faisant mes recherche de l'autre main.

J'eu soudain honte en pensant à ma femme. Pourquoi est-ce que je faisais cela vu que j'avais tout ce qu'il fallait à la maison ? Je fermais toutes les fenêtres de mon navigateur et retombait sur la première nana. Elle postait ouvertement toute son anatomie, rapidement je pu me faire un idée de tout son corps, de ce qu'elle faisait avec ces habitués, des plans cul d'un soir mais aussi avec des Twittos en DM !

Elle n'était pas très jolie en plus, à part d'énorme seins où il fallait bien deux mains pour les soutenir. Elle était typée, métisse de je ne sais quoi. Un visage sans plus, un corps épais, elle ne prenait pas soin d'elle par contre le sexe était toute sa vie.

Je reculais dans sa timeline et je tombais sur des vidéos coquines en plein twitter et non censurée ! Ma bite gonfla encore. J'avais passé depuis longtemps ma période vidéos pornos, pourtant cette découverte m'excitait terriblement.

Mon sexe dur et gros dans ma main me paraissait étranger. Je regardais souvent vers l'escalier au cas où Emillie, ma femme, vienne me voir. Ce qui n'arrivait jamais lorsque je travaillais tard le soir, mais coupable à l'intérieur de moi, je ne me sentais pas net du tout.

Je tombais sur un de ces vieux post "Montre-moi ta bite en DM et je te montrerais ma chatte". C'était cru, sale et vulgaire. Je n'avais pas vu son sexe en fait, sa poitrine, ses fesses, des photos d'elle en différentes tenues, mais jamais son intimité en gros plan. Emilie était toute belle, fine, parfois à l'air fragile. Elle se rasait le minou et je pouvais lécher ses lèvres à loisir. Je me demandais comment était le sexe de cette fille.

Je fis un truc que je n'aurai jamais du faire, excitait, seul, dans le noir, ouaté dans cette ambiance d'un monde inconnu, je sorti mon portable et prix en photo ma bite dressée en deux vues différentes. Avant de rebrousser chemin, j'ouvris l'application Twitter et utilisant un compte secondaire, je n'étais pas si crétin tout de même, je lui balançais en DM les photos avec en référence une capture de son message.

Mes mains tremblaient, qu'est-ce que je venais de faire ? Montrer sa bite à une inconnue, sur le Net en plus, mais j'étais un grand malade ! Je me sentis coupable encore plus, j'avais trahi la confiance de ma femme. Etais-ce tromper que de faire cela ? Mon sexe ramolli, je fermais toutes les pages du navigateur, j'effaçais l'historique et je passais un logiciel de nettoyage de cache. Puis fermais le PC.

J'allais monter me coucher lorsque mon téléphone bipa. La fille, cette fille, cette acro au sexe, avait vu mes photos.

"Jolies photos, tu bandes pour moi ? Tiens, choses promises, choses dues !

J'étais tétanisé. Elle avait vu mes photos, merde, et re merde.
Elle m'envoya ensuite une photo de son sexe, jambes écartées, sexe épilé aussi, mais avec de grosses lèvres métisses, du rose à l'intérieur, quelque chose de luisant au milieu. Elle mouillait ? De quand datait cette photo ? Une générique, volée sur le Net ou alors toute fraîche comme es miennes ?

Ma bite grossie à nouveau. Je n'osais répondre, commencer une discussions. M'immiscer encore plus dans cette relation.

"Alors cela te plait ? Je viens juste de la prendre...

Nouveau message, mon cœur bondit dans ma poitrine et mes mains tremblaient.

"Oui très, envoyais-je sans trop réfléchir

"Tu bandes encore ?

Oui, merde, oui et cela faisait longtemps que ce genre d'excitation ne m'avait pas parcouru.

"Peut-être, répondis laconiquement

'Tu te branles devant mes photos ?

Je ne savais pas quoi répondre, en effet, je m'étais branlé tout à l'heure. Mais pas que devant ses photos...

"Il m'en faudrait plus, lançais-je

Mais à quoi je jouais là ! Pourquoi avais je écris cette connerie. Elle ne répondit pas. J'avais du aller trop loin. Tant pis ou tant mieux, autant éteindre mon téléphone et aller me coucher.

Nouveau message, un truc plus long te plus lourd qui arrivait. Une vidéo !
Même sexe, même position, mais cette fois-ci, elle passait ses doigts entre ses lèvres et se frottait la chatte humide. Juste avant la coupure, elle y planta deux de ses doigts.

"A toi beau gosse.

Quoi, à moi ? Elle ne voudrait tout de même pas que je lui envoie une vidéo de moi en me branlant ? Pourtant c'est ce que j'étais en train de faire là. Ma main allait et venait sur tout ma tige et assez vite en plus. Je pourrai couper court à tout ça, fermer l'appli, le téléphone, me rhabiller et hop au dodo. Sa vidéo tournait en boucle, sa main qui se caressait, ses doigts dans son sexe, etc.

"Timide ?

Nouveau message.

"Marié, répondis-je

Merde, non pas d'infos perso, quel con.

"Je ne suis pas jalouse, mon mec non plus, libertine !

Elle me renvoya une autre vidéo, ses doigts allaient et venaient entre ses lèvres gluantes de mouilles. Son corps tremblait. J'augmentais le son imperceptiblement et j'entendis ses gémissements de plaisir. J'ouvris aussitôt mon appli vidéo et je filmais ma branlette et je lui balançais aussitôt.

"Je t'excite à ce que je vois… Petit coquin !

Est-ce que je réalisais que je venais d'envoyer photos et vidéos de ma bite à une inconnue alors que ma femme dormait juste l'étage d'au-dessus ?

"Je vais jouir, tu veux voir ? J'ai du mal à écrire...

Non, bordel, non je ne veux pas voir ta chate, ni tes doigts ou quoi que ce soit d'autres. Je vais aller me coucher et c'est tout ! Nouveau ping.

Nouvelle vidéo, elle se trémousse dans tous les sens, l'appareil bouge beaucoup, ses doigts frotte son sexe ou le fouille, elle écarte son gros clito rose et le tire, puis elle se tend et après un long gémissement, elle souffle et s'arrête.

"Merci, écrivis-je avec du mal

"A toi mon choux, je veux te voir juter.

Non, mec, non, arrêtes tes conneries et va te coucher ! Retrouve ta jolie femme, ta petite vie tranquille, fais des bébés et coupe moi ce téléphone !

Je me rendis dans la cuisine, pris du papier absorbant et avant que la culpabilité ne me ronge plus que nécessaire, je me branlais en me filmant. Ce fut rapide et violent, mes jets atterrirent sur le sopalin du plan de travail où je les avais posé et je me retins de gémir.

C'état la première fois que je me branlais en douce, c'était la première fois que mon sperme ne s'étalait pas sur ma femme ou dedans. C'était la première fois que je faisais cela avec une autre femme, même à distance.

Je me sentais aussi sale que le sopalin qui buvait mon sperme. J'étais vidé, incapable de penser correctement. Nouveau Ping.

"Je comprends, bonne nuit.

Trop long ? Trop coupable ? Je lavais froissé ? Je lui balançais la vidéo avant de m'en rendre compte.

"Ah oui quand même ! Tu as une jolie bite, elle doit être délicieuse, m'envoya-t-elle.

C'était de trop. Je fermais Twitter, nettoyais mon téléphone, jetais le sopalin au fond de la poubelle, je nettoyais et terriblement coupable, je montais me coucher, me mettant en boule le plus loin possible de ma femme qui respirait du sommeil du juste.


FIN PARTIE 1


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Twitter le réseau social du vice 2
Twitter le réseau social du vice 3
Twitter le réseau social du vice 4
Soeurs de vice
Comment j'ai inventé Twitter en me branlant dans les toilettes d'un bar


Online porn video at mobile phone


histoire de sexe au cinemahistoire de sexe.sexe en camping carhistoire erotique orgbelle mere histoire de sexehistoires taboohistoireserotiqueshistoire de sexe partouzerecits sexyma femme pose nuehisoire de sexehisoire de sexehistoire vrai erotiquerecit erotique gayhistoires revebeberecit pornographiquephoto erotiqsexes enormeshistoires eroticrecits gaysje baise la copine de ma femmehistoire de sexe vraihistoire de sexe interdithistoire de sexe profcocu soumishistoire de sexe analhistoire de sexe a la plagerecits smhistoires taboofessee recithistoire de sexe 2015histoire erotique ma femmeles seins de ma voisinema femme suce un blackfilm histoire de sexestory erotiquereve de sexe histoire erotiquehistoire de sexe entre frereshistoire de sexe jeune et vieuxma femme enculeehistoire de sexe lesbienhistoire sexe cocurecit erotique adultererecit porno violrecitserotiqueshistoire de sexe illustreeshistoires taboohistoire de sexe fellationbelle mere baise son gendrehistoire de sexe mrecit 69histoire de sexe photohistoire de sexe gynecohistoire de.sexehistoire de sexe mere et filshistoire de sexe en voiturehistoire de sexe ovidieroman erotique gratuithistoire de soumiseroman erotique gratuitbranler par une inconnueplaisirs lesbienshistoire sodomierevebebe recit recentconcours de branlettehistoire herotiqueil encule sa voisinehistoire de sexe gros sexemassage exitanthistoire de sexe romantiquehistoire de cocufiagema femme me godewebcam gratuiteshistoire erotique