Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Mon écossais

Catherine en voyage pour son travail rencontre Cameron . Elle se surprend malgré elle à fantasmer sur celui ci , belle Adonis écossais . Elle cherchera à le revoir et lorsqu'elle perd tout espoir elle le retrouve et peux enfin assouvir ses fantasmes.

Proposée le 12/09/2019 par Plume-érotique

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Salut !

Mon écossais

Mon nom c'est Catherine ! J ' ai 26 ans et je suis
journaliste . On m ' as. envoyer en écosse pour écrire un article sur leur culture bien différente de la nôtre .
Alors me voici ce matin entrain de déguster un délicieux cranachan dans un petit restaurant écossais.

Arrivé depuis quelques heures , je profite déjà de la vue de ce magnifique endroit.
Assis à une table un peu plus loin , un bel homme est assis seul. Il lit , ou plutôt dévore un roman . Dans ma rêverie , je me surprend à fantasmer ...
J ' imagine que ce même intensité de regard soit réserver pour moi. Qu ' il dépose ses grandes mains sur mes frêles épaules et que moi je dépose un baisé enflammée sur son torse si musclé.
Il lève la tête ce qui me sort de ma rêverie. Je rougis lorsque je me rend compte que mes sous-vêtements sont humides .
Il remet son nez dans son bouquin , en faisant un sourire en coin.
Évidement , il s'est bien rendu compte que je l' observais et savait pertinemment qu ' il avait une beauté à faire mouillé la culotte de n ' importe quel femme .
Alors que je quitte , il me regarde dans les yeux et
me dit d ' un ton sexy et provocateur : a dh'aithghearr qui signifit à bientôt . Je suis trop gêner , je reste muette et continue mon chemin .
Je me couche le soir et je l ' imagine me toucher
délicatement les seins, je m ' imagine le griffer doucement... Je sens mon cœur battre dans mon clitoris, j ' ai très envie de me toucher , mais je décide de garder cette excitation en moi pour la lui destinée toute entière . Demain matin je retournerai au petit restaurant et je l ' inviterai à nous découvrir.


C ' est avec cette idée en tête que je m ' asseois à la
même table que la veille . Il n ' est pas là.


5 jours passe , toujours pas de bel Adonis écossais en vu.
Le fantasme devra peut-être resté un fantasme après tout.
Je ne crois pas le recroisée.
Le soir je m'imagine toute les choses impossibles que nous aurions pu faire. Je glissais ma main sur mon clitoris et je me donnai un orgasme des plus forts que je n'ai déjà ressentis.
Le lendemain, ma logeuse me parla d'une fête à Édimbourg le soir même. Pourquoi pas? Je m'amuserais bien et ça fera des choses intéressantes à raconter pour mon article.
Je m'habille sobrement, camisole bleu foncé jeans et talon plat. Un peu de maquillage et c'est partie pour faire la fête.


L'alcool fait son chemin chez les villageois et de mon côté n'ayant pas envie d'avoir la tête qui tourne, je traine le même verre déjà depuis quelques heures. La musique est bonne et les gens sont gentils. Je décide de quitter tôt la fête. C'était plutôt bien, mais je m'ennuie et me sens un peu dépaysée. En rentrant, je croise au coin d'une rue un homme. J'hésite. Est-ce possible que ce soit lui ? Mon cœur s'emballe. Je ne sais pas combien de temps je suis restée figée là à le regarder. Mes pieds étaient clouer, la nervosité me disait de faire demi-tour, la curiosité d'aller vers lui. Le temps d'y réfléchir il était rendu près de moi.
Il me salua.
Je ne pouvais plus reculer et je n'en avait plus envie. Mon désir était devenu au son de sa voix plus fort que je puisse en avoir eu pour un homme auparavant.
Il me demande si ça va. Je dois avoir l'air carrément bizarre.
Je lui répond que oui.
Il me demande avec un sourire espiègle si c'est moi qui était au restaurant la semaine dernière.
Il sait qu'il a de l'effet sur moi et ça l'amuse.
Nous entamons une conversation, il s'appelle Cameron.
Il m'invite à retourner à la fête.
J'accepte.
Je me retrouve donc dans ses bras à danser au son de la harpe.
Ma tête sur son torse, il caresse du bout des doigts ma nuque.
Oh seigneur! Malgré moi je frissonne.
Il connaît trop bien mon désir pour lui depuis la seconde où mon regard c'est poser sur lui.
Bien déterminé à jouer avec mon envie pour lui, Cameron continue de danser en baladant ses mains allant sous mes seins jusqu'à mon dos. À un certain moment, il me rapprocha de lui et me fit sentir une bosse. Je compris à ce moment que l'effet était reciproc et nous décidons alors de nous éloignés. Il commence à m'embrasser. C'est fougueux, c'est si bon. Je retiens un gémissement.
À bout de souffle,
Je lui demande si on peut aller chez lui.
-Aye.


À peine entré , il me pousse contre le mur, et les délicates caresse subtils deviennent une tempête déchaîner. Dans cette tempête, il serra fort mon mont Vénus au travers de mon jeans. Je lui enleve sa chemise, je veux mordre se torse trop parfait.
Il m'arrête après quelque baiser sur son torse.
Je suis maintenant une lionne affamé, et j'ai besoin de son corps immediatement. Il en décidé autrement.
Il me dit dans sa voix la plus sensuelle de venir m'asseoir.
C'est très cruelle.
Il s'installe dans un fauteuil opposé et me demande de m'asseoir dans l'autre.
Un silence s'installe.
Il a l'air aussi exciter que moi et me sourit.
Je brise le silence
-Cameron, pourquoi cette pause?
-Car avant, je veux que tu me parle.
-De quoi?
-De tes pensées lorsque tu me fixais au restaurant.
-Oh, mais c'est secret! Lui dis-je aguicheuse, mais surprise
-Pas de détail, pas de continuité.


Sous la menace, il m'obligeait à lui révèler mes fantasmes. Je le fis, et il ne m'épargnait pas dans les questions. Il voulait savoir comment je m'était sentis, il m'as même demander si je m'était masturber en pensant à lui. Je lui dis tout sans détour.


-Et maintenant tu veux que l'on fassent quoi?


Toujours assis sur nos divan respectif , nous étions tous 2 au comble de l'excitation.
-Prend moi Cameron et n'arrête que lorsque tu en aura fini avec moi.
Il me prit par la main et m'apporta à sa chambre
Nos corps brûlant se rencontre. Il se glissa en moi très facilement. Je sentais son pénis de toute la largeur de mes parois. Je criait et je n'en pouvait plus le plaisir en était rendu insupportable. Je jouis si fort. Cameron continua quelque va et viens et explosa à son tour.
Il s'etenda au côté de moi et m'effleura à m'en donner mille frison. À un certain moment je crois que j'allais m'assoupir quand je sentis tout le poids de son corps sur moi. Je lui dis que je m'endormais.
Il me rappela que je lui avais dit de me prendre jusqu'à ce qu'il en ai finit avec moi.
Ça me réveilla d'un coup et il recommença ses va et viens au creux de moi en me flattant partout où il le pouvait. Le poids de son corps me gardant comme sa précieuse et heureuse prisonnière.


Nous avons recommencer ce manège 4 fois pendant la nuit et au petit matin nous avons fait nos adieux.
3 semaine après cette aventure érotique que je n'oublierai jamais, je rentrais chez moi pour remettre l'article sur leur culture. J'omis de parler des hommes particulièrement beaux à en faire tournée les tête (et faire jouir même la plus gêner des femmes).


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :


Online porn video at mobile phone


histoires tabousrecit erotique zoophiliehistoire erotique soumiserecit fesseebaise colocatairemon mari est cocuhistoires erotiques doctissimohistoire sexerecit de femme soumisehistoire sexe soeurbaise avec le voisinhistoire de sexe depucelagema femme enculeehistoire de sexe metropremier fist vaginalhistoire de sexe hermaphroditehistoire de sexe ovidiehistoire de sexe xxxrecit cocurecits sexyje baise ma petite fillehistoire de sexe dxdhistoire de sexe humiliationxstory histoire de sexehistoire de sexe torriderecit de cocuhistoire de sexe en voiturerecit gay erotiquehistoire sexhistoire de sexe entre adogage erotiquesexe avec le plombierhistoire de soumishistoire sado masohistoire de sexe sans tabouma premiere fellationhistoire de sexe entre filledepucelage vaginalon baise ma femme a deuxhistoires erotiques gaybaiser ma belle merehistoire de sexe couplehistoire erotique beuretterecits candaulismehistoires de sodomierecit fellationhistoire de sexe gros seinhistoire de sexe arabehistoire de sexe en vacanceserotique gratuitfantasmeurhistoire etotiquenouvelles erotiquesexhibition de ma femmepremiere fois club libertinorgie entre amishistoire de sexe avec mon filshistoire de sexe photocoquine exhibhistoire de sexe hard violhistoire de sexe forumhistoire gay beurelle se fait depucelersoubrette nuehistoire de sexe saunasites erotiquehistoire de sexe de couplehistoires libertinespunition erotiquerecit libertinhistoire erotique soumiseil suce un mechistoire de sexe streaming vfhistoire de sexe vieuxma femme aime s'exhiberdoctoresse lesbienneeducation soumisecandaulisme interracialhistoire de sexe chantageune grosse bite pour ma femmeunion histoire de sexehistoire de sxe