Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Une colocation très chaude. 7

Il ne reste plus que Dory et Lee. Claude les décident enfin à participer mais ils leurs faut beaucoup de courage pour oser saisir l'objet de leur désir secret. Elles ont été à bonne école avec leurs amies mais c'est autre chose de tenir soit même dans sa main cette incroyable verge...

Proposée le 29/10/2019 par mlkjhg39

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: FFH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Je détaille les traits de Lee. Elle répond aimablement à mon regard. Elle a les yeux noirs en amande avec des paillettes dorées, dans un visage ovale à la peau veloutée, jaune. Une boucle noire tombe sur son front. Ses habits enveloppent très étroitement son corps et en soulignent ses formes. Elle est mince et musclée.
Les deux jeunes femmes, d'une vingtaine d'années, sont vraiment mignonnes. Dory a la peau mate, de longs cheveux noirs de jais noués en une tresse qui lui arrive au milieu du dos et la peau très fine.

Lee
Je finis par le branler doucement avec ma douceur féminine, je n’ai jamais fais ça mais je dois dire que ça me fait de l’effet. Il a passé ses bras autour de nos épaules. Mais sa main remonte doucement vers mon cou, je sens sa main, légère, empoigner délicatement ma nuque pour diriger ma bouche vers la sienne. Ma poitrine s'appuie contre son corps dénudé. Les battements de mon cœur s’accélèrent. Sa main glisse dans mon dos, et me presse de plus en plus fort contre lui. Contrairement à ce que je croyais, la verge de Claude reprend vie, sa bite splendide bien que pas encore complètement dressée grandit de centimètre en centimètre, elle semble avoir doublé de taille, ma petite main ne peut plus en faire le tour, la hampe est devenue plus grosse que mon poignet.
Le plus impressionnant, c'est ce gland énorme, ce gros champignon qui coiffe cette matraque. Comme un automate, ma main s'active, non pas que j'aie envie de sexe, rien à voir, c'est autre chose, une expérience, de la curiosité, et certainement de la bêtise. Mes doigts fins s'enroulent autour de la hampe blanche, la soupèse et commence à la caresser. Quelle vision étrange que ces deux mains délicates de filles prudes glissant le long de ce sexe disproportionné, lourd, qui sous nos caresses, revient encore une fois à la vie, gonfle et grandit encore, se dressant doucement, fièrement, sur ce corps qui ne correspond pas à une telle chose.
On étreint la grosse queue comme si on avait peur qu’elle disparaisse, que le miracle s’arrête, d’abord avec hésitation puis avec plus de détermination.
Claude grogne de contentement.

- Oh oui, c’est bien, allez-y franchement! Branlez-moi mieux que ça !
- Qu’elle est grosse et dure ! Ajoute dans un souffle Dory.

On s’active maintenant avec encore plus de vigueur. Nos deux mains courent sur l’incroyable colonne de chair. Un trouble profond m’habite, ma respiration devient haletante, mon regard se trouble, rivé sur le magnifique pieu, mes lèvres, entrouvertes, témoignent de l’envie que j’ai de le sucer. Régulièrement à présent, l’énorme gland vient à la rencontre de nos bouches béantes qui se sont rapprochées, visiblement tentées de happer la verge tendue, excitées au plus au point. Mais Dory me devance :

- Je peux la sucer ?
- Oh oui ! Vas-y, ma chérie, pompe-la, elle n’attend que ça ! Lui répond Claude, donnant un ample mouvement du bassin en avant pour présenter d’un coup l’énorme pal contre les lèvres humides de Dory.

Le cœur battant, je vois alors le gland congestionné entrer dans la bouche gourmande de ma concurrente ! Plus rien n’existe maintenant pour elle ! Sans retenue, elle s’efforce de faire disparaître le plus possible de la belle queue toujours prisonnière de nos mains dans sa gorge. Plus rien ne compte, semble-il, pour elle, que ce plaisir qu’elle prend à s’enfoncer profondément la bite gonflée. Sa bouche, maintenant distendue, s’efforce d’en avaler le plus possible, dans un bruit de succion de plus en plus sonore, mais sa bouche n’arrive à en saisir que quelques malheureux centimètres en dessous du gland. Elle le libère pour reprendre son souffle :

-Qu’elle est bonne ! Qu’elle est grosse ! Je ne peux en goûter que la gueule !
-A toi maintenant Lee ! Ordonne Claude en donnant un coup de reins pour porter son gland à l’approche de mes lèvres luisantes, les effleurant.

L’excitation m’emportant, j’agrippe son sexe géant de mes deux mains pour faire des allers-retours sur cette verge monstrueuse aux veines saillantes… Je mets ma bouche autour de son gland et arrive avec d’énormes difficultés à le gober en entier sans oser franchir le Rubicon. À vrai dire, j’en suis déjà assez fière, vu la grosseur de la tête de cet engin, ne pouvant aller plus loin. Je m’évertue sur le chapeau violet, mais ce n’est visiblement pas assez pour lui. Frustré, après une minute d’attente, il met ses mains sur ma tête et pousse le plus loin possible sa verge, jusqu’à ce que son gland bute au fond de ma gorge. Je crois défaillir, j’étouffe et ai des haut-le-cœur, me retenant de mordre à pleines dents dedans. J’ai peur qu’il m’ait décroché la mâchoire.
Pendant un temps infini, nous nous relayons sur ce pic que nous n’arrivons pas à faire cracher.
Soudain, Claude nous repousse et se masturbe avec énergie devant nous. Le gros nœud est luisant, splendide et triomphant. Un filet blanc ténu s’échappe de son extrémité. Il explose enfin en un geyser de foutre dont les retombées recouvrent nos hauts ainsi que le cou et le visage des bienheureuses victimes consentantes que nous sommes qui en font leur régal, ouvrant notre bouche très large pour recueillir le précieux nectar.
Comment peut-il encore expulser autant de foutre après toutes ses éjaculations précédentes ?

-Bien les filles ! J’ai gagné mon pari ! Et se tournant vers nous. -Le cours est fini pour aujourd’hui mais je vous attends toutes les deux après-demain à 21h00 dans ma chambre. OK ?

Nous nous regardons, Dory et moi, et après un instant d’hésitation, lui donnons notre accord.

A suivre…


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Une colocation très chaude.
Une colocation très chaude. 2
Une colocation très chaude. 3
Une colocation très chaude. 4
Une colocation très chaude. 5


Online porn video at mobile phone


plage coquinema femme salopetrans encule hommehistoire de sexe gratuitmon premier triohistoire de sexe porntante et neveu baisema femme suce un potehistoire de sexe mere et fillebaisee sauvagementhistoire de sexe interactivehistoire de sexe godotbranler un inconnubelle histoire de sexehistoire erotiqurlecture erotique gratuitemes histoire de sexehistoire de sexe a 3histoire de sexe nethistoire de sexe entre pere et fillepapa m'enculehistoire de sexe belle merehistoire de sexe sans culottetexte erotique lesbienhistoire de sexe au bureauhistoire de sexe pdfhistoire de sexe il prete sa femmehistoire erotique mere filshistoireserotiquesrecits gayshistoire de sexe 2016histoire de sexe dialogueerotique sexehistoire de sexe hdsbixexuelexhib terrassehistoire de sexe illustreeshistoire de sexe travestishistoire de gros sexehistoire de sexe en photohistoire de femme sexeencule sa tantehistoire de sexe arabehistoires erotichistoire de sexe tantepucelles en chaleursecretaire soumisehistoire echangismema voisine est une coquinehistoire hard de sexenue chez le docteurhistoire erotique.orgexhibition de ma femmesa tante le sucehistoire de sexe avec ma belle fillehistoire de sexe partouzenouvelles erotiquesma femme adore le spermecandaulismeshistoires erotiques lesbienneshistoire depucelagerecit erotique gayhistoire de sexe avec ma belle mereune grosse bite pour ma femmehistoire sexe tabouje baise la voisinedepucelage vaginalrecits coquinssexes enormeshistoire de sexe insestehistoire de sexe xxxhistoires de salopesrecit salopehistoire de sexe gynecologuetrio erotiquehistoire de sexe avec ma tantehistoire/de/sexehistoire de sexe non consentementsexe chez le medecinhistoire erotique cocuxxx histoire de sexedepucelage vaginalvideo histoire de sexehistoire de sexe dans le metroenterrement vie de jeune fille sexetrio avec ma femmehistoire femme soumisehistoire de sexe dominationhistoire de sexe a la fermerecit triolismehistoire de secehistoire de sexe pdflesbiennes soumisesechangisme entre amisrecit erotique tabouhistoire-erotiquehistoire coquine