Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Un jeu de société qui dérape, partie 2 : Souvenir d'une première fellation

Le jeu continue. Des vêtements s'enlèvent doucement. Clara raconte une histoire qui lui est arrivée au lycée...

Proposée le 5/11/2019 par juliepolo

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: Groupes
Lieu: Vacances, voyages
Type: Histoire vraie

Clara lit son gage à l'écran : "Clara : Noham voudrait savoir quelle est la chose la plus folle que tu aies faite dans le lieu "Chiottes du lycée". Réponds honnêtement".

Clara rit d'un air un peu gênée, et tarde à répondre.
"Alleeeeeez" l'encouragent Thomas et Hugo. Pour ma part, je lui ressers un petit verre de tequila
"Bon, ok", finit-elle par répondre. "Voilà, y'a une chose un peu 'folle' que j'ai faite dans les toilettes du lycée. Mais c'était pas en terminale, c'était avant. Je sortais un peu avec Jeremy qui, lui, étais en terminale je crois. Bon, on est pas sortis longtemps ensemble, mais pour moi c'était le beau gosse ultime à ce moment, quoi. Et donc on avait fait des petits calins et des bisous quoi, pas grand chose, et il commence à vouloir me chauffer. On devait être sur un banc dans la cour, alors qu'on n'avait pas cours à ce moment-là. Et donc il me chauffe un peu, me pelotte, me dit qu'il a envie de me faire l'amour, etc. Moi à cette époque, j'étais encore vierge, et je lui ai dit que je n'étais pas prête, etc etc."
Elle s'interrompre pour vider d'un trait le verre de tequila que je lui avais servi. Tout le monde est très attentif à ce qu'elle dit, il y a un grand silence, et même Thomas n'a pas l'air de savoir de quoi elle parle.
"Donc je lui dit que je ne me sens pas encore prête, il me dit que c'est pas grave, que c'est déjà super cool d'être là, de se faire des calins, de s'embrasser. Et moi, en parlant du fait qu'on se fait des baisers (et j'avais pas eu beaucoup de mecs avant), je lui dis un truc du genre 'Oui, c'est super cool déjà de faire ça avec la bouche'. Hihi. Enfin, je sais plus comment j'ai tourné ça, mais clairement moi je parlais de se rouler des pelles, mais rétrospectivement c'était pas clair, quoi. Lui il a clairement compris autre chose, comme si je lui disais que j'étais OK pour... enfin, vous voyez quoi. Surtout que moi j'étais bien détendue, je trouvais cool qu'il respecte mon choix (ça m'avait fait peur de lui dire que je me sentais pas prête."
"Et lui", compléta Thomas, "il a cru que ça voulait dire que t'étais OK pour le sucer ?"
"Voilà. Et un peu plus tard, il m'emmène dans les toilettes. Il me dit quelque chose comme 'Viens, je vais te montrer un truc.' ; moi je suis gênée mais je le suis, car il me dit bien que non, il a bien compris que j'étais pas prête, qu'il allait pas essayer de me... enfin vous voyez."
"de te baiser."
"Oui, voilà, qu'il allait pas essayer de me baiser dans les toilettes. Hihi. Et donc il m'attire dans une cabine de toilette, limite un peu brutalement, et ferme la porte et le verrou. On est tous les deux dans des toilettes pour mec. Et là, il me fait : 'Mets-toi à genoux. Tu vas voir'. Moi, ben... je le fais, je me mets à genoux devant lui."

Tous ont les yeux rivés sur Clara qui a ses grands yeux bleus dans le vague et qui tournicotte une mèche de ses cheveux blonds. Hugo, notamment, a la main au niveau de son entrejambe, par dessus son jogging, et il est clair qu'il bande et que ça l'excite. A ce moment, je me demande si Hugo a une grosse queue.

"Donc, je me mets à genoux" continue-t-elle. "Et, évidemment, lui déboutonne son jean, descends son slip, et en sort une énorme... bite !"
Elle se met à rire, mais on sent un peu de nervosité.
"J'avais jamais vu un sexe de mec avant ! Et lui là, le ultimate beau gosse, me sort un énorme chibre, évidemment dur comme du bois. Le mec était persuadé que je lui avais proposé une fellation cinq minutes plus tôt ! Et là, limite je panique quoi. Hihi. Lui tient son sexe d'une main et me lance (elle imite une voix de playboy : ) 'T'as une super belle bouche bébé, j'en ai toujours eu envie... ma bite est toute à toi !' hihi"
"Tu l'as sucé ?" lui demande Thomas.
"Je me souviens que j'ai pris son sexe de la main, j'ai donné des caresses timides avec ma langue, et j'ai ouvert mes lèvres pour prendre son gland dans ma bouche. Je crois que c'était pas terrible, hihi ! Mais c'était ma première fois. Alors, il a commencé à s'impatienter, a pris ma tête dans ses deux mains, et a enfoncé son sexe un peu plus dans ma bouche. Et il a fait quelques vas-et-viens comme ça, en disant des trucs comme (elle reprend une voix de playboy : ) 'Oh oui bébé, c'est ça, utilise bien ta langue.'. Je me rappelle, il me posait des questions, en m'appelant toujours 'bébé' : 'Bébé, tu aimes avoir ma bite dans ta bouche ?' hihi. Moi je ne pouvais pas répondre, j'avais la bouche pleine. Mais j'essayais quand même et ça faisait 'grloui grloui grlj'aimgrl çagrl'. Hihi. C'était un peu la panique ! Je devais être grave ridicule !"

Clairement Hugo est en train de se branler à travers son jogging. Noham regarde Clara d'un air amusé, comme Constance, et Thomas lui passe un bras sur les épaules, manifestement excité par le récit.

"Donc on passe cinq minutes comme ça, moi la bouche pleine, et lui a me tenir la tête des deux mains et à me faire aller et venir autour de sa bite. Et là, soudainement."
"Quelqu'un est entré ??"
"Non, c'était fermé. Mais soudainement (et, sérieusement, je l'avais pas anticipé, c'était ma première fellation hein) il jouit dans ma bouche.
"Splash !"
"Voilà. La première giclée a eu lieu au niveau de mes lèvres, du coup il y en avait partout. Et moi je m'attendais pas du tout à ça ! Mais lui, oui, forcément. Du coup, il s'est mis à m'enfoncer sa bite plus profondément dans la bouche, d'un coup, en maintenant fermement ma tête. Et il s'est vidé entièrement dans l'arrière de ma bouche."
"Comment t'as trouvé ça ?" lui demande Hugo, en continuant à se caresser. "T'as aimé le goût ?"
"Pas du tout ! C'était dégueulasse. J'ai limite eu envie de vomir, c'était immonde. Et là il a retiré sa bite, et il a fait un truc... J'étais toujours à genoux, il a relevé ma tête en tirant doucement sur mon menton avec l'index de la main droite. Il m'a regardée dans les yeux et ma dit :"

A ce moment, Clara marque une pause. Elle tremble un peu, mais on voit bien que c'est de l'excitation surtout.

"Il m'a dit avec une voix un peu dure : 'Avale'. Il avait son regard plongé dans le mien. C'était un ordre. Alors j'ai avalé, en continuant à le regarder. J'étais tremblante, essouflée. J'ai avalé. Et, sérieux..." (elle marque une nouvelle pause, tente de dire quelque chose, puis s'arrête)
"Qu'est-ce que tu as ressenti ?" lui demande Thomas.
"Sérieux, j'ai ressenti... de la fierté. Je venais de faire jouir mon premier mec, j'avais avalé comme ça... J'avais du sperme dans la bouche, du sperme sur les lèvres aussi. Tout en continuant à le regarder dans le yeux, j'ai mis dans ma bouche le sperme qui était sur mes lèvres et sur mon menton, avec ma main, et j'ai avalé de nouveau, comme ça. Ouah, j'étais fière de moi. Il a sourit, a remballé son engin, a reboutonné son jean, et m'a embrassée sur le front."

Après ce témoignage qui a, semble-t-il, beaucoup intéressé les mecs, Hugo lance à son tour le dé, et tombe sur une case qui l'oblige à payer beaucoup : il n'a plus un rond.
Puis c'est à moi de jouer. Je tombe moi aussi sur "Les chiottes du lycée - 2" qui appartient à Noham et sur lequel est tombé Clara à l'instant. Cette fois, je choisi de ne pas payer (Noham accepte) parce que, bon, les gages n'ont pas l'air bien méchant. Et puis si on me demande ce que j'ai fait de fou dans des chiottes, eh bien je répondrai juste que j'ai écrit un slogan à la con au tipex! (et oui, je n'ai rien fait de plus "fou" que ça...)
Je lis le gage : "Bataille d'oreillers ! Pendant 1 minute Noham et Clara attaquent Julie, qui a le droit de répliquer !"
En un clin d'oeil, on se saisit tous les trois d'oreillers et de polochon qui trainent dans la chambre, et c'est un joyeux chahut jusqu'à ce que l'ordinateur siffle la fin de la minute. Tout ça est bon enfant, on se marre, et on se ressert un truc à boire. C'est bien un jeu sympa avec des petits gages rigolo.

Et c'est à nouveau à Constance de jouer. Elle tombe sur "Les chiottes du lycée - 3" (elle a déjà le 1, Noham a le 2) ; ça coûte 750€, elle n'a que 300€. Mais il lui faut cette propriété (dit-elle) ! Alors elle décide de vendre un de ses vêtements. Mais lequel ? Elle porte une jupe, un débardeur et un soutien gorge (et une culotte aussi). L'ordinateur lui donne le prix de ses vêtements :
* Jupe/Pantalon : 400€
* Culotte/String : 500€
* T-shirt/Débardeur : 300€
* Soutien-gorge : 500€

Elle vendrait bien sont débardeur, mais ça ne suffirait pas. Du coup, elle choisit de garder son débardeur mais de vendre son soutif, qu'elle dégrafe rapidement sans rien dévoiler. Hugo et Thomas semblent émoustillés par ce choix rapide. Décidément, l'intello du lycée n'est pas si prude ! Du coup, elle achète son terrain, et elle a l'air très contente.

Un jeu de société qui dérape, partie 2 : Souvenir d'une première fellation

Thomas lance les dés, arrive sur un territoire possédé par Noham. Il propose de faire un gage, mais Noham ne l'entend pas de cette oreille "Eh non cousin, j'ai besoin de thunes, tu payes." - du coup, Thomas vend ses chaussures (il n'a pas de chaussettes) et son tshirt. Clara siffle devant ces pectoraux qu'elle connait déjà. Il faut dire que Thomas, sans être baraqué ni très massif, semble ne pas avoir un gramme de graisse : que du muscle.

C'est enfin au tour de Noham de jouer. Je n'ai pas perdu l'envie d'en faire mon quatre heures, mais pour le moment je n'ai pas vu grand chose (je me dis alors qu'il faut que j'aie plus de propriétés pour le faire tomber chez moi !). Mais c'est chez Constance qu'il atterit. Il propose de ne pas payer, et de tirer un gage à la place. Constance fait la moue, hésite, puis accepte. Noham lit son gage : "Noham, parle au creux de l'oreille de Constance. Tu dois lui poser une question qui la fasse rougir (sinon tu lui payes 100€). Constante te répond ensuite à voix haute."

Noham réfléchit un moment, puis s'approche de Constance, met sa main en cornet autour de son oreille gauche tout en lui tenant fermement l'épaule droite de l'autre main, le bras passé dans son dos. Il lui chuchotte à l'oreille d'une voix basse et profonde.
Je suis juste à côté d'elle, et j'ai l'ouie fine. Donc je l'entends lui dire :
"Tout à l'heure, quand tu m'as vu pour la première fois, est-ce que tu as fantasmé sur moi en imaginant que je te bouffais la chatte, ou que je te défonçais le cul en levrette ? Ou les deux ?"

La sage Constance se met à rougir comme une tomate. C'est impressionnant.

A SUIVRE.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Un jeu de société qui dérape, partie 1 : des ptits bisous
Souvenir d'une postière (partie 1)
Souvenir d'une postière (partie 2)
La vendeuse (première partie)
La Cachalot Rose (première partie)


Online porn video at mobile phone


histoire de sexe torridehds histhistoire de sexe mamieexhib terrassehistoire porno gayma cousine me sucehistoire erotique gratuithistoire de sexe tabouhistoire erotismeexhib coquinebelle mere soumisehistoire de sexe prise par une grosse bitebaise entre voisinexhib au magasinhistoire de sexe revebebehistoire de sexe hermaphroditerecit porno incesterevebebe recihistoire de sexe amateurhistoire candaulistehomme soumis sexerecits erotiques gratuitshistoire de depucelagehistoire de sexe doctissimoil encule sa tantexstory voisinerecits tabouhistoire de sexe avec sa soeurrecit sexrecits lesbiensbelle histoire de sexedoigtee dans le buscocu humiliehistoire de sexe au travailtrans enculejeux coquin gratuithistoire de baisereve de sexe histoire erotiquedepucelage adoune inconnue me branlerecit erotique violtrio avec ma femmehistoireserotiquescocu soumishistoire de sexe violhistoire de sexe streaming vfencule par surprisesurprise en train de sucerbranlette a la piscinebaise colocatairehistoire de sexe plan a 3encule sa tantestrip tease erotiquehistoire de sexe avec ma merehistoire de sexe au bureaurecit erotique travestihistoire de.sexeles seins de ma voisinebaise avec le voisinhistoire de sexe avec belle soeurhistoire desexehistoire de sexe de femmehistoire erotiquehistoire de sexe a plusieurhistoire de sexe entre mere et filshistoires intimedressage de puterecit femdomje baise ma niecehistoire gay gratuitlecture sexe