Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

L'enterrement de vie de jeune fille d'Adriana 2

Fou de rage à cause des images que je viens de voir, je décide de me venger avec la stagiaire de mon entreprise.

Proposée le 8/06/2015 par Imagine69

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Vengeance
Personnages: FH
Lieu: Bureau, travail
Type: Fantasme

Il fallait que je me venge ! Je voulais lui faire subir ce que j’avais subit en regardant cette vidéo. Je pensais instinctivement à Cindy, la petite stagiaire que j’avais embauché il y de cela quelques mois. Depuis une journée porte ouverte ou Pauline avait rencontré Cindy, elle l’a détestait. Il faut dire que Cindy s’habillait toujours très sensuellement et n’arrêtait pas de me reluquer. C’était une jeune femme charmante qui avait des courbes très avantageuses et qui, je le savais, ne rechignerais pas à passer sous mon bureau. Je décidais donc de lui envoyer un mail :
« Dans mon bureau, tout de suite ! »
Je plaçai la caméra miniature que Pauline m’avait offerte à mon anniversaire de façon à ce qu’elle puisse capturer l’ensemble de mon bureau. Je fis un peu de place sur mon bureau quand on toqua à la porte.
- Entrez, répondis-je d’un ton sec.
L’heure n’était plus à la politesse ! J’étais énervé, excité et des envies malsaines parcouraient mon imagination. Cindy montra timidement sa tête dans l’encablure de la porte.
- Vous m’avez demandé Monsieur ? demanda-t-elle.
- Oui entre je t’en prie ! répondis-je avec toujours un ton sec.

Cindy entra dans la pièce. Elle était vêtue d’une robe courte, moulante et décolletée qui laissait apparaître le sillon de ces seins. Le bas de sa robe couvrait à peine le haut de ses jambières. C’était une vraie allumeuse ! Elle avançait timidement, ne sachant pas ce que j’attendais d’elle, puis s’immobilisa au milieu de la pièce en me fixant. Je l’intimidé c’était sûr ! Je ne parlais pas, la regardais à peine. Pourtant son corps m’attirait terriblement et ses petits yeux de biche trahissaient l’envie de me sauter dessus. Doucement je me levai et récupéra la caméra miniature dans le coin du bureau. Je me retournai et la fixa vers Cindy qui restait toujours silencieusement plantée au milieu. Je me rapprochais doucement d’elle.
- Monsieur, pourquoi cette cam… commença-t-elle.
- Tais-toi et mets-toi à genoux, lui ordonnais-je.
Cindy s’exécuta sans savoir ou je voulais en venir. Je m’approchai encore plus près d’elle et filmais son visage. Elle semblait sage et innocente. De ma main libre, je défis ma ceinture et mon pantalon et baissa mon caleçon. Mon sexe était gonflé à bloc et était trempé à cause de mon excitation. Cindy le fixait avec un regard perdu et interloqué puis se tourna vers mon visage et la caméra.
- Tu attendais ce jour avec impatience petite salope ? Alors suce-moi maintenant ! lui ordonnais-je.

Au début, Cindy semblait toujours intimidée. Elle prit mon long pieu dans sa main et commença à le sucer lentement. Elle ne quittait pas mon regard des yeux, comme pour savoir si elle satisfaisait bien son maitre. Malgré que ses lèvres soient pulpeuses et grandes, Cindy avait du mal à enfoncer ma queue dans sa bouche. Je décidais donc de forcer un peu les choses. Je pris sa tête et l’enfonça toujours plus profondément sur mon sexe. Elle me regardait avec ses yeux de biche. Une larme commençait à perler au coin de son œil. Je faisais des allers retours de plus en plus rapidement et profondément. J’étais furieux et j’avais besoin de me défouler ! Cindy se laissait faire et au prix de nombreux allers retours je parvenais enfin à enfourner la totalité de mon sexe dans sa bouche sans qu’elle ne s’étouffe. Au final je réalisé un de mes fantasmes. C’est vrai que depuis le début elle me plaisait bien cette petite salope !

Je retirai mon sexe de sa bouche, la saisit d’une main par la gorge et la releva. Je la fis ensuite s’assoir au bord de mon bureau tout en continuant de la filmer. Elle peiner à reprendre sa respiration mais ses mouvements rapides trahissait l’envie de se faire sauvagement prendre. Je posai la caméra de sorte qu’elle puisse nous prendre de profil puis je me remis devant Cindy qui venait d’ôter sa robe. Elle portait un soutient transparent qui mettrait parfaitement sa poitrine en valeur et un petit string. Je la saisis à nouveau par la gorge et l’embrassa tendrement. Nos langues se mêlaient violemment entre elles et je sentais sa main retrouver mon sexe pour le masturber. Sans lui demander sa permission j’arrachai son soutien puis son string et les jeta à terre.
- Tu n’auras plus besoin de ça maintenant ma salope ! lui dis-je.
Je poussais ensuite contre la table et reluquais son corps de rêve et sa petite chatte épilée de près et trempée de mouille.
- Ça t’as fait du bien de me sucer ? lui demandais-je sèchement.
- Oui Monsieur, répondit-elle avec un air de chienne dominée et affamée.
Elle écarta au maximum ses jambes sans que je ne lui ait rien demandé. Elle semblait bien souple et envieuse! Je posai alors mon sexe à l’entrée de sa petit chatte et l’enfonça doucement. Elle était bien trempée et dilatée mais mon sexe restait trop large pour elle. Je commençais néanmoins à la pilonner rapidement et de plus en plus profondément. Cindy ne cessait de crier de plaisir. Pourvu qu’on ne nous entende pas ! Je finis par enfoncer entièrement mon sexe dans le sien. J’étais si enragé que je m’en foutais si elle souffrait. Mais apparemment elle ressentait tout le contraire. Je la pilonnais comme si je n’avais pas fait l’amour depuis des siècles. Je pris ses jambes sur mes épaules et me cambra vers elle. Ses genoux étaient à la hauteur de son visage. Décidément elle était bien souple cette salope ! Je continuais de violer sa petite chatte avec mon énorme engin. De temps à autres mes lèvres retrouvaient les siennes pour l’empêcher de jouir trop fort. Elle éjacula trois fois. Mon sexe était rempli de mouille tout comme son entrejambe.
Je sortis mon sexe sans pour autant la laisser détendre ses jambes et le placer sur son anus trempé et dilaté.
- Dis-moi ma salope, ce n’est pas la première que tu te fais sodomisé ? lui demandais-je avec un sourire salace.
- Non…non Monsieur, répondit-elle en essayant de reprendre sa respiration. Mais c’est la première fois que je prends une bite aussi grosse que la vôtre.

Elle commençait à beaucoup me plaire cette pute ! J’allai prendre la caméra et revint vers Cindy qui tenait ses jambes repliées. Je filmais son petit cul déjà bien agrandit, saisi ma queue d’une main et la plongea à moitié dans son anus avant de la ressortir et de recommencer. Cindy criait de plaisir et de douleur à chacune de mes pénétrations. Elle ne cessait de m’encourager à lui défoncer son cul plus profondément et pour la première fois c’est moi qui lui obéis. Après avoir ressorti mon sexe, je le plongeai à nouveau au plus profond de ses entrailles et l’empala. Je collais mon bassin à son entrejambe et gonflais mon sexe dans son cul tandis qu’elle s’était arrêtée de respirer.
- T’aime ça salope hein ? T’aime que je te bourre le cul ?
Son regard voulait tout dire et je savais qu’elle adorait malgré le mal que ça lui faisait. Je retirais doucement mon pieu de son anus et le renfonçais puissamment des dizaines de fois. La respiration de Cindy se coupait à chaque pénétration violente que je lui assénais. Puis je retirai mon sexe et lui ordonna de se retourner tout en restant sur le dos. Sa tête dépassée à présent du bureau et ses mains de cessaient de jouer avec son clitoris. Je filmais d’une main tandis que de l’autre je dirigeais mon sexe vers sa bouche grande ouverte. Cindy n’attendait que ça ! Mon sexe disparaissait dans sa bouche sous mes yeux puis je vis ses contours se dessiner au niveau de la gorge de Cindy. J’adorais voir sa gorge grossir et diminuer selon le rythme de mes pénétrations. Je l’agrippai à la gorge avec ma main libre et commençait à lui limer violemment les lèvres. Je sentais mes bourses bien remplies glisser sur son visage à mesure que je violais sa bouche. Je sentais que Cindy s’étouffait mais sa main redoublait de vitesse sur son clitoris. Elle adorait être ainsi soumise et relayée au rang d’objet sexuel. D’important filets de bave coulaient sur ses joues quand je décidai de me retirer. Je reposais la caméra tandis que Cindy restait allongée pour reprendre sa respiration.

Mais je ne comptais pas la laisser bien longtemps. Je revins à ma position de départ et commença à lui donner de petits coups de queue sur le visage. Malgré sa respiration saccadée, Cindy essayait d’happer mon sexe et je le retirais à chaque fois. Je lui ordonnai alors de se relever ce qu’elle fit docilement. A peine s’était-elle relevée que je la retournai, lui plaqua violemment le haut de son corps contre le bureau et enfonça profondément mon immense queue dans son petit trou. Une fois de plus Cindy criait de douleur et de plaisir. Cette fois ci je ne jouais plus. Je saisi ses cheveux et tirais sa tête vers moi tout en la forçant à rester plaquée contre la table. Je lui limais rapidement et puissamment la rondelle si bien qu’elle ne semblait trouver de temps pour respirer. Mon bassin violait le sien si intensément qu’elle se retrouva bientôt entièrement sur le bureau, le cul en l’air, en train de se faire sauvagement sodomiser par son patron. Je plaquais sa tête contre le bureau et tenais ses hanches pour que son petit cul me reste offert. Ses cris parvenaient à peine à sortir de sa bouche sans Cindy ne parvenait pas à reprendre sa respiration.

Je sentais l’orgasme venir à moi. Il allait être puissant compte tenu que je n’avais pas fait l’amour depuis deux jours. Je continuais de pilonner Cindy puis brusquement je me retirai de son petit trou. Je l’allongeai sur le ventre, elle attendait déjà sa récompense la bouche ouverte…mais peut-être pas si violemment. Je plongeai entièrement ma queue dans sa bouche. Le choc l’obligea à coller sa tête contre la table. Je la pénétrais de toutes mes forces en lui agrippant les cheveux. Cindy tentait de s’agripper à quelque chose. Elle essaya de me repousser mais compris rapidement qu’elle ne pourrait rien faire. Elle s’agrippa donc à mes fesses. Je fis quelques petits allers retours au fond de sa gorge sous l’effet des spasmes de plaisir que ça me donnait puis j’éjaculai brutalement dans son gosier. Je sentis ses entrailles se remplir rapidement de mon foutre chaud et épais. Je savais qu’elle s’étouffait mais je ne pouvais pas me retirer. Pas avant d’avoir complètement vidé mes bourses. Dans un ultime coup de rein, je lâchai une dernière giclée de sperme puis je me retirai. Cindy pris tant bien que mal une grand inspiration. J’allai chercher ma petite caméra et revint filmer le visage de ma douce stagiaire. Je me mis à cheval sur elle, mon sexe au-dessus de son visage. Malgré le fait qu’elle avait essayé d’avaler le plus rapidement mon foutre, elle n’avait pas dépassé la cadence de mon éjaculation et le sperme était remonté par son nez pour revenir vers ses lèvres. Il lui en restait donc à avaler !
- Alors ma jolie on n’a pas tout avalé ? lui dis-je d’un air malsain.
Cindy me faisait à nouveau ses yeux de biche. Son mascara avait beaucoup coulé. Elle me sourit tendrement.
- Dis bonjour à Pauline ma belle ! Et montre-lui combien tu aimes mon sperme.
- Bonjour Pauline, dit-elle d’un air victorieux à la caméra avant de rassemblait les derniers restes de foutre dans sa bouche et de les avaler goulûment.

Cindy suçota ensuite ma queue pour la laver d’un mélange de sperme, de mouille et de bave puis se rhabilla et se remaquilla tandis que je remettais mon pantalon.
- Vous êtes une employées exemplaire Cindy, lui dis-je d’un air affectueux. Continuez comme ça et vous aurez un grand avenir !
- J’y compte bien, me répondit-elle avec un sourire malicieux. Merci à vous d’être un patron aussi…bien monté !
Cindy quitta mon bureau avec un sourire émerveillé. Cela faisait du bien de se vider…l’esprit. Je me rassis à mon bureau, fier de moi, et commençai à penser à la suite de mon plan.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Jacques du Canada
J’ai bien aimé ce récit! À la fin on déduit qu’une suite suivra. Pensez-vous écrire cette suite éventuellement?
Posté le 7/02/2019

Jacques du Canada
Pourquoi n’y a t’il pas de suite?
Posté le 23/10/2018

ElRico
mes compliments j'ai adoré
Posté le 17/04/2018

Anonyme
Dommage qu'il n'y est pas de suite.
Posté le 27/11/2017

Jeff
Jolies histoire à quand la suite merci d'avance
Posté le 2/08/2016

GS
A quand la suite ?
Posté le 9/01/2016

Astoe
A quand la suite de ce super récit?
Posté le 4/01/2016


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
L'enterrement de vie de jeune fille d'Adriana 1
Enterrement de vie de jeune fille 2
Enterrement de vie de jeune fille 3
Un enterrement de vie de jeune fille assez spécial
Ma tante, sa fille et moi


Online porn video at mobile phone


je baise la copine de ma femmebaise entre copinehistoire de sexe hothistoire de sexe putehistoires gays gratuitesrecit hdsrecit gay erotiquehistoire de sexe en imagerecit sexyvoisine enculeepetite baise entre amisma femme en gang bangsexe avec ma tantehistoire de sexe belle merehistoire vraies de sexehistoires de fesseeshistoire erotisuehistoires smbourgeoise soumisesexe sado masohistoire de sexe tabouhistoire de sexe hommehistoire erorecit erotique tabourecit candaulismevideo histoire de sexehistoire de sexe pere et fillehistoire de sexe en voiturehistoire de sexe filmpremier trio sexema cousine me branlerecits erotiquessite:histoires-de-sexe.net histoire de sexevisite medicale nurecit erotique lesbiennehistoire cochonne de sexehistoire de sexe voyeurhistoire herotiquehistoires de sodomiehistoire de sexe avec belle meresalope allumeusehistoire erotique adooeuf vibrant dans la chatterecits de travestisoeuf vibrant dans la chatterecit homme soumiselle baise son gendrewww.candaulisme.frhistoire de sexe gratuitehistoire de masturbationhistoire de sexe a lirehistoires taboushistoire de sexe inconnuhistoires sexesje baise la copine de mon perehistoire de sexe entre frere et soeurhistoire de sexe au bureauhistoire de sexe entre cousinpere fille sexefeminisation forceehistoire de sexe femme maturehistoire de sexe infirmierehistoire bisexuelhistoire de sexe entre adossexe chez le gynecohistoire de sexe matureshistoire de sexe meilleure amiewww.candaulisme.frbaise erotiquehistoire erotique zoophiliehistoire de sexe pokerechangisme entre amisrecits candaulistehistoire erotisuebelle mere baise son gendrehistoire de sexe secretairetante coquinehistoire de sexe cougarhistoire de sexe vecueshistoire de sexe travesti