Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Salope de belle-fille. 4

De plus en plus salope et culottée, ma (futur) belle-fille! Elle veut déjà gouter à tous les plaisrs du sexe et ma fois, je ne vois pas pourquoi je les lui refuserai. Mais avoir le culot de venir dans ma chambre en présence de ma femme assoupie pour me tailler une pipe, là, elle y va fort la petite... Mais putain que c'est booonnn!!!

Proposée le 27/12/2019 par mlkjhg39

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Nympho, vicieuse
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Chapitre 4 : Elle me suce en essayant de ne pas réveiller mon épouse.

-Ooouuuiii c’est bbbooonnn ! Mais je t’en supplie ! Prends ma chatte dans ta bouche, aaahhh ! Ooouuuiii !!!
Mes premiers coups de langue de sa vulve de bas en haut déclenchent son premier orgasme, un jus savoureux coule en abondance dans ma bouche pendant que les muscles de ses fesses se contractent dans mes mains, comme tétanisés. Mais Jade en veut déjà plus et essaie d’avancer son bassin pour que ma bouche gobe son clitoris mais je ne me laisse pas faire et me contente de boire ce nectar jusqu’à la dernière goutte.
Comme elle insiste, je consens enfin à changer d’objectif et m’occuper de son bouton. A peine mes lèvres effleurent son clito gonflé qu’un feulement de panthère s’élève dans la chambre. Je ne lâche pas la petite excroissance de chair qui a droit à toute mon attention. On dirait même qu’il se redresse et se gonfle encore pour mieux ressentir l’exacerbation que lui donne ma langue râpeuse.
Pour la faire monter encore plus haut dans les tours, je repose son popotin sur le lit pour que mes mains partent titiller les tétons de Jade qui se tord et gémit sous ses trois attaques simultanées. Des spasmes secouent tout son corps, des petits cris inarticulés sortent de sa bouche, son corps s’arque quand un deuxième orgasme lui vrille les tripes. Premier objectif atteint, je vais passer à la suite…

Bon… C’est bien beau mais moi aussi, je voudrais bien goûter à la douceur de sa bouche.
J’abandonne son minou et me déplace pour lui présenter ma queue. Bien que déçue, elle attrape ma verge d’une main pour la guider vers sa bouche. Bon Dieu que c’est bon ! On dirait une petite fille qui apprécie sa première sucette… Elle me suce, me lèche la queue entre ses jolies lèvres d’ingénue, (Euh… Le mot est peut-être mal choisi)… Je ne l’abandonne pas pour autant et la branle gentiment avec deux doigts pour la garder sous pression. Le spectacle de ses cuisses ouvertes en offrande à mes caresses et sa bouche qui me pompe est irréel.
Un petit « 69 » s’impose pour un plaisir mutuel. Je la rejoins sur le lit, ma langue fouille sa chatte, la sienne tourne autour de mon gland. Ses doigts tripotent mes couilles, les miens font de même avec son clito ou sa rondelle… Elle a des difficultés à me garder en bouche oubliant même de s’activer, trop occupée à jouir encore une fois, une vraie chaudasse !!! Elle reprend enfin avec un peu plus de zèle mais n’arrive pas à me faire jouir. C’est bien beau de se faire sucer mais ça ne me suffit plus !
J’ai une envie impérieuse de la sauter que je ne peux plus différer. Elle est si légère dans mes bras que ça ne pose aucune difficulté pour la retourner et présenter mon gourdin à la porte de sa chatte prête à le recevoir.

-Tu prends la pilule ?
-Oui ! Prends-moi ! M’implore-t-elle.

Mais comme je veux qu’elle me supplie, j’avance tout doucement ma verge, ne faisant pénétrer que mon gland dans cette fournaise, cette jungle tropicale. Je retrouve cette sensation que j’ai connue il y a deux ans. Putain que je suis serré ! Je ne joue que sur quelques centimètres pour exacerber son point G. Quand je plonge plus loin, son fourreau m’enserre comme dans un étau chaud et humide. Jade a un léger mouvement de recul quand je butte au fond de sa grotte si accueillante.
Je ne bouge plus pendant un moment, elle réfrène son impatience. Je commence ensuite une série : Ressortir presque en entier… Attendre… Rentrer à fond … Attendre... Mais Jade ne supporte plus ce supplice et c’est elle qui projette son bassin dans un rythme de plus en plus rapide. Je vois bien qu’elle prend son pied mais je mentirai en disant que ce n’est pas aussi mon cas.
Jade ne peut plus réprimer ses cris qui accompagnent chaque intromission de mon gourdin dans sa matrice. Elle a si peur que je l’abandonne qu’elle enserre mes reins entre ses jambes et accompagne mes mouvements. Quand je ressors, son corps suit le mien et ses fesses décollent du lit avant que je ne les écrase d’une poussée puissante.
Le temps passe sans que je ne sache combien, je n’ai pas envie que cela s’arrête et elle aussi. Elle jouit encore plusieurs fois, une vraie pisseuse, râlant à chaque fois comme si c’était ses derniers instants. Il est tant que moi aussi, je connaisse le plaisir, Un petit effort mental pour me mettre en condition et je sens venir ma jouissance que je veux maximale.

J’accélère le rythme, de terribles coups de queue la clouent comme un papillon dans le matelas.
Je la vois grimacer, (plaisir ? Douleur ?) Mais elle m’encourage. Je la nique comme un possédé et me vide en elle. Je la remplis de mon amour et d’une bonne dose de sperme en râlant de bonheur.
Je reste étendu sur elle, en elle. C’est fini pour cette fois, enfin, c’est ce qu’elle croit…
Elle m’embrasse, me caresse en me remerciant de ma prestation, ivre de tous ces orgasmes qui l’ont clouée de bonheur.
Mais pour moi, ce n’était que la deuxième étape. Je passe mes bras autour de ses épaules et l’attire contre moi. Je presse ses seins aux bouts très sensibles contre mon torse, m’écartant juste un peu, histoire de jouer avec. Mon sexe est toujours en elle attendant bien au chaud la suite.
Je déjauge enfin, caresse son ventre, m’attardant sur le nombril avant d’empaumer son pubis, mes doigts se promènent sur son clito sur sa vulve trempée d’où suinte mon sperme que je recueille pour en masser son anus. Ils tournent autour de son petit trou. Ma main fait la pince, je garde le pouce dans sa grotte et fait tourner mon index sur son anneau ridé pour quelques massages délicats avant une intromission culière.
On la dirait surprise par mon action, Jade resserre les cuisses instinctivement mais je ne la laisse pas faire. Elle s’avoue enfin vaincue et desserre les jambes.

-Patrick, euh, beau -papa ! Tu crois que ? Je n’ai pratiquement pas d’expérience de ce coté là avec Damien, il a essayé et je ne peux pas dire que ce fut une réussite…
-C’est comme tu veux, Jade… Dis-moi si tu ne veux pas.
-Je ne sais pas… Et après un long silence : D’accord… Mais vas-y doucement, hein ?

Je la retourne sur le ventre, me mets à genoux entre ses jambes et appuie mes bras le long de son corps. Je vais lentement, je sens son anus au bout de mon gland. Jade a peur que je lui fasse trop mal, elle se saisit de mon membre pour le positionner à l’entrée de son cul comme dans un geste de défense.
Je me laisse descendre, son sphincter résiste à la poussée de ma verge mais les lois de la physique font qu’à un certain moment, la dureté de ma verge l’emporte sur la résistance de ses muscles et que mon sexe franchit la barrière. Elle se rebiffe mais pas trop. ! Ses effluves intimes et mon sperme largement étalés par mes doigts permettent à ma bite de poursuivre son chemin dans son antre.

-Aïe ! Putain que ça fait mal ! T’es beaucoup plus gros que Damien !

Je ne tiens pas compte de ses récriminations et poursuit jusqu’à ce que mes couilles buttent sur ses fesses. Je souffle de un peu, pose mes mains sur ses hanches et accélère le mouvement, faisant claquer ses fesses à chaque poussée. Je prends ses seins dans mes paumes, les malaxe sans tenir compte de ses cris de protestations. Toujours emmanchés l’un dans l’autre, je l’entraîne et nous nous retrouvons sur le flanc, je l’encercle de mes bras et rue comme un fou. Mais je ne suis qu’un homme et je ne peux résister à la montée de ma jouissance. Mon gland grossit et propulse dans son cul des giclées de sperme. Y a pas à dire, j’ai pris mon pied !
Merde ! Qu’elle heure est –il ? Putain ! Déjà dix heures… Je vais me faire engueuler.
Vite… Une douche ! Mais j’aurai beau faire, je serai en retard… ça va pas être simple de me concentrer au boulot.
Le problème aussi, c’est l’avenir. Ça ne peut pas durer longtemps comme ça avant d’arriver au clash.
Il faut être fort et prendre une résolution. Pas touche à la femme de mon fils. Mais le problème, c’est que c’est elle qui me cherche !!!

Arrive le soir, pour ne pas la tenter, je vais me coucher en même temps qu’Emilie. J’ai un peu de mal à m’endormir en me remémorant le début de la matinée. J’entends comme assourdi de petits bruits qui commencent à m’être familiers, des bruits de pas, la chasse qu’on tire… Elle va sûrement aller faire un tour au salon et déçue, rejoindre la couche de Damien. J’entends enfin un bruit de porte qui se referme. Rassuré, je m’endors enfin.
Je fais un rêve, ou un cauchemar. Une petite main est collée sur ma bouche pendant que l’autre cherche mon sexe. Il me faut bien une minute pour réaliser que mon rêve n’en est plus un.
Cette fille est complètement folle. Rien ne l’arrête, même pas Emilie qui dort à mes côtés, inconsciente de qui se passe dans la chambre. Jade n’est quand même pas en manque après notre partie de jambes en l’air de ce matin !
J’essaie de la repousser, faisant non de la tête. Le problème, c’est que sa main a atteint son objectif sous le drap, venant cueillir mon outil encore au repos. Ça n’a pas l’air de lui convenir et elle branle la grosse limace flasque doucement. Malgré la situation où je me trouve, il ne lui faut pas bien longtemps pour que sa petite menotte ne réveille mes instincts et malgré moi, en quelques instants ses doigts n’arrivent plus à contenir l’expansion démentielle de mon engin!
Le peu de lumière que diffuse le couloir par la porte à peine entrebâillée me révèle son regard suppliant. Elle a même eu le toupet de se dénuder avant d’entrer. Ses deux jolis seins en poire juste posés, aux pointes dressées, sur le drap conjugal réclamant mes caresses. Je suis complètement perdu, et sa main qui n’arrête pas de coulisser sur une trique d’enfer. Je bande, je bande comme jamais. Est-ce dû à la présence de ma femme qui ne se doute pas de ce qui ce passe à moins de cinquante centimètres d’elle ?

A suivre…


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Salope de belle-fille
Salope de belle-fille. 2
Salope de belle-fille. 3
Salope de belle-fille. 5
Salope de belle-fille. 6


Online porn video at mobile phone


ma femme en triohistoire maturehistoire de sexe arabehistoire sexe en famillehistoire de sexe 2016histoire de sexe adoshistoire de sexe a la pechemon mari m'exhibema femme m'enculehistoire erotique vraihistoire coquine de sexehistoire de sexe frere et soeurhistoire de sexe au skimes histoire de sexehistoire de sexe gratuiteenterrement de vie de jeune fille baisehistoire de.sexehistoire de sexe xxx.comrecit coquinmon histoire de sexehistoire de sexe a la plagema premiere pipeil se tape sa voisinesoumis a ma femmehistoire de sexe gay soumishistoire de sexe mere fillehistoire de sexe revesoumis cocuexhib en terrasserecits de travestiswww.candaulisme.frhistoire de masturbationhistoire echangismecaresse sous la tablerecit candaulismehistoire de sexe sans capoterecit erotiquehistoire de sexe illustreesexe chez le gynecohistoire de sexe tabouhistoire sexe maturehistoire de sexe quebecma femme en gangbangcocu voyeursexe avec ma tantehistoire de salopehistoire de sexe dxdhistoire de gangbanghistoires candaulistesma femme suce un potehistoire de sexe parkingnouvelle histoire de sexehistoire de sexe adohistoireerotiquehistoire de sexe illustreeshistoire de sexe ovidierecit erotique violbelle histoire de sexescenario erotiqueexhibition sexehistoire erotique illustreehistoire de sexe a lirehistoire de sexe humiliationsexes enormeshistoire de sexe entre amishistoire de sexe entre amisil baise sa niecehistoire x gayrecit erotique incestebaisee sauvagementexhib au bureauhistoire de sexe urorecits erotiquehistoire femme soumisehistoire de sexe zoohistoire de sexe forceehistoire de cul hardhistoire sexyma femme m'enculerecitserotiqueshistoire erotique orghistoire coquinehistoire erotique belle meremes histoire de sexehistoire erohistoires de cocurecits erotiques gayforum recits erotiques