Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Examens médicaux sans tabou

Je suis convoqué à une visite médicale qui s’enchaînera sur d'autres examens plus poussés et très approfondis...

Proposée le 10/01/2016 par storibyme

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: FH
Lieu: Autres lieux publics
Type: Histoire vraie

Centre d'examens de santé


Examen médical, 1ère journée .

Cela faisait cinq ans déjà que j'étais allé passer une visite médicale au centre d'examens. Puis un jour, je reçois dans ma boîte aux lettres un courrier me disant que je pouvais prendre un rendez-vous pour une nouveau check-up médical mais il m'annonçait également que j'étais sélectionné, par tirage au sort, pour faire partie de la cohorte Constances. On m'expliquait qu'il s'agissait d'une grande campagne nationale d'études sur la santé de la population. J'avais le choix d'y participer ou non. Je n'y voyais pas vraiment d'inconvénient.
J'arrive à mon rendez-vous au centre d'examens. On me fait patienter dans la salle d'attente et cinq minutes après, la secrétaire m'appelle. Elle est plutôt jeune, en blouse blanche, sous laquelle on devine une poitrine bien ronde. Je m'assois à son bureau et elle prépare mon dossier pour le parcours médical, me précisant que je suis dans la liste de la cohorte. Elle me fait signer un formulaire mentionnant que les résultats de mes analyses et prélèvements resteront confidentiels.
Depuis la réception de ce courrier, une petite interrogation me trottait dans la tête : est-ce que je mettrais ce jour-là comme sous-vêtement un slip ou un string ?. Question bizarre ? En fait, je porte souvent des strings au travail ou à la maison mais je ne savais pas si j'oserais en mettre un pour cette journée, sachant que la plupart des hommes se présentent en slip, shorty ou boxer.
Finalement, le matin du rendez-vous, je décide de ne pas changer mes habitudes, j'enfile un string noir.
L'examen se déroule, dans un premier temps, avec l'infirmière. Âgée d'une cinquantaine d'années, bien coiffée Elle m'invite à me déshabiller, en gardant chaussettes et slip. je suis quand même un peu inquiet en enlevant mon pantalon...Fera-t-elle une remarque ? Pendant que je retires mes vêtements, elle est assise à son bureau derrière moi, consultant mon dossier. Je ne sais pas si elle s'est aperçu que je portais un string. J'attends debout quelques secondes puis elle vient vers moi avec un mètre-ruban pour prendre mes tours de taille et de hanches. Elle passe le mètre derrière mon dos en se penchant légèrement pour en saisir l'extrémité. Je sens sa main m'effleurer les fesses. Elle serre légèrement le ruban pour ceinturer mes hanches. Ensuite, elle me dit de m'allonger sur la table d'examen afin de prendre ma tension et de faire un électrocardiogramme. Elle met en place un brassard à chaque bras et colle sur ma poitrine une dizaine de petites électrodes. L'enregistrement des mesures dure environ un quart d'heure. Puis elle m'indique la balance pour le poids. J'avance devant elle et monte sur le plateau de l'appareil. Elle se trouve à présent derrière moi et je lui offre alors une vue sur mon postérieur, simplement vêtu d'un string noir.
Elle relève le poids affiché, l'inscrit sur le dossier et me dit d'aller sous la toise près de l'entrée. Je descends de la balance pour me diriger vers la toise, trois mètres plus loin. Je suis un peu intimidé car elle me regarde marcher devant elle puis m'accompagne pour venir ajuster la toise.
Ensuite, elle retourne à son bureau, note la taille sur l'une des nombreuses cases du dossier, tourne la page pour consulter les autres indications me concernant et, calmement, m'invite à m'asseoir devant son bureau. Elle me demande si je porte des lunettes et me dit de les prendre pour les tests visuels. Je saisis la plaquette qu'elle me tend et commence la lecture de près. Le test se fait ensuite sur les lettres affichées sur le mur. Pour ce faire, elle me dit d'aller à l'autre bout de la pièce, près de la porte d'entrée et de me placer sur le repère marqué au sol. Je me lève donc et me rend au lieu indiqué. C'est la première fois que je déambule ainsi, en string, devant une infirmière lors d'une visite médicale. Impression nouvelle plutôt excitante, sachant qu'elle me regarde. Je sens l'air de la salle me caresser les fesses à chaque déplacement. Très agréable. Tout comme l'élastique du string qui me rappelle sa présence lorsque je marche.
A la porte, on frappe deux coups et celle-ci s'ouvre aussitôt. Je reconnais la secrétaire de l'accueil qui entre et apporte un dossier sur le bureau en expliquant à l'infirmière qu'il manquait le résultat d'ECBU. Pendant qu'elle vérifie avec elle un autre dossier, je patiente calmement. Deux ou trois fois, la secrétaire âgée d'une cinquantaine d'années, lève les yeux vers moi et m'adresse un petit sourire. Immobile sur mon marquage au sol, elle vient de s' aperçevoir que je portais un string. Ici, les hommes sont certainement plus souvent en slip...

J'avais longtemps hésité à en mettre un pour venir à la visite médicale, m'imaginant des réactions négatives, voire même, des remarques sur mes sous-vêtements. En fait, je m'aperçois que c'est tout le contraire et je ne regrette vraiment pas d'être venu ainsi habillé. Je me sens même plutôt à l'aise et décontracté maintenant. Au bout de trois petites minutes, elle quitte le cabinet, ne manquant pas au passage de s'excuser poliment pour l'attente. L'infirmière reprend sa place et nous poursuivons la lecture. Enfin, elle me dit que la vue est encore assez correcte et me dit de venir m'asseoir au bureau.
Elle remplit consciencieusement chaque cases du dossier, tourne la page et me demande si j'ai des problèmes de douleurs dans le dos. Je lui répond que généralement non, juste parfois des pincements ou des contractures. Elle me propose d'examiner ma colonne vertébrale. Je dois me mettre debout et lui tourner le dos. C'est l'occasion pour moi, à nouveau, de lui laisser admirer mes fesses. Je sens ses doigts repérant mes vertèbres sur le bas de mon dos et bientôt elle tire légèrement l'élastique du string. Pour terminer, elle regagne son bureau et me dit que je peux remettre mes vêtements .

Dans trois semaines arrivera le prochain rendez-vous avec un médecin. C'est un examen médical complémentaire, assez détaillé, qui se déroule également sur une table d'examen et donc aussi en « petite tenue ». Sans hésiter cette fois, je mettrais avec plaisir un string à la place d'un slip...




Second examen médical, 2ème journée.


Environ trois semaines plus tard, je suis de nouveau convoqué pour le deuxième examen. C'est une femme médecin qui me reçois dans son cabinet. Je m’assois devant son bureau et après un rapide parcours sur les pages de mon dossier, elle me fait remarquer que je suis inscris dans la cohorte Constances et qu'à ce titre, je bénéficie d'un examen complet, un peu plus long que d'habitude. Suivent toutes une liste de questions médicales plus ou moins personnelles auxquelles je répond successivement.
Elle me demande ensuite de me déshabiller et se dirige vers la table d'examen. Je m'exécute sans tarder, retirant d'abord la chemise, le tee-shirt et le pantalon. Son bureau est juste à coté de moi et elle me regarde me dévêtir. Malgré ma précédente expérience plutôt positive, je ne me sens pas vraiment à l'aise en retirant mon pantalon pour apparaître en string devant elle. Voyant que je m’apprête à rejoindre la table, elle me précise que je dois aussi enlever mes chaussettes.
Comme elle me l'a indiquée, je monte sur la table d'examen pendant qu'elle vient vers moi. Elle me demande si j'ai déjà subi un toucher rectal. Je lui répond que non. Elle me dit que cet examen est conseillé après 50 ans. Quelques questions sur d'éventuelles maladies, prise de médicaments pendant qu'elle m’ausculte un peu sous toutes les coutures. Prise de tension, rythme cardiaque,, ganglions, réflexes musculaires, tapotement sur le ventre. Elle soulève légèrement l'élastique du string pour toucher mon bas-ventre et me demande si j'ai déjà eu un examen des testicules. Ensuite, je dois m'asseoir, respirer profondément, tousser pendant que le stéthoscope m'ausculte. Elle me dit de m'allonger à nouveau, prend mon pouls au niveau des veines des chevilles, me signale quelques grains de beauté à surveiller.

Pour poursuivre l'examen, elle me demande de baisser mon slip. Je m'y attendais bien sûr, mais c'est la première fois qu'on m'invite à le faire lors d'une visite médicale...Sans attendre, je m’exécute. Je saisis mon string de chaque coté, et en soulevant mes fesses, je le fais glisser jusqu'à mes genoux. Elle me dit de l'enlever complètement car il sera gênant pour la suite. Je l'attrape, le fais passer sur les chevilles et le pose près de moi sur la table. Je suis à présent entièrement nu, lui dévoilant toute mon anatomie. C'est carrément différent des autres visites médicales, mais malgré cette mise à nu je me sens pas trop stressé mais plutôt confiant, sachant que c'est pour une auscultation des plus complètes...

Elle commence par examiner mes testicules, un par un, en les pressant légèrement entre ses doigts. Ils sont rasés, tout comme l'entrejambe et la raie des fesses.En même temps, elle me demande si j'ai parfois des douleurs aux bourses. Ses mains sont douces et elle fait rouler chaque testicule l'un après l'autre dans ses mains Elle me dit qu'il n'y a rien d'anormal. Ensuite, elle saisit mon pénis, examine le gland qui est déjà apparent car je porte un anneau juste derrière le gland qui retient le prépuce et permet de garder le gland décalotté en permanence. Je m'attend à une remarque ou une question à ce sujet, mais non, rien de particulier. Je sens seulement qu'elle pousse légèrement les replis de peau du prépuce, sans doute pour mieux percevoir l'anneau un peu dissimulé. Elle annonce pour clore ce petit examen que tout est normal.
Puis vient l'instant ou elle me demande de plier les jambes en les relevant et de les écarter pour faire un toucher rectal.
- » Détendez-vous, je vais mettre un peu de gel ».
Je sens ses doigts entre mes fesses, appliquant le lubrifiant. Cela ressemble à un petit massage ; C'est plutôt agréable. Puis vient l'instant de l'introduction...
- »Relâchez, laissez-vous allez. Voilà, c'est bien. Pas de douleur particulière ? »
Son doigt est entré entièrement, sans problème. Çà ne pouvait pas être autrement car ce n'était pas là ma première pénétration. J'ai découvert très tôt que la stimulation de cette partie de mon corps m'apportait beaucoup de plaisir et j'utilise souvent des sex-toys, surtout des plugs. Elle n'était évidemment pas au courant de ce petit secret mais elle remarqua sans doute que mon petit orifice était très souple...
Pour la suite, elle m'annonce que je peux remettre mon string et me mettre debout. Je dois ensuite marcher normalement jusqu'au bout de la pièce et revenir. C'est pour moi, une toute nouvelle expérience de me retrouver ainsi, juste vêtu d'un string, dans le cabinet médical d'un médecin. Ne rien avoir sur les fesses donne une impression très agréable de liberté, de légèreté, comme si j'étais entièrement nu. Et de sentir juste cette petite élastique entre les fesses en me déplaçant devant elle est très excitant...
Pour terminer l'examen, elle me demande de me pencher en avant pour essayer de toucher la pointe de mes pieds. Exercice réussi ; je sens seulement l'élastique du string, (que je viens de remettre), se tendre et glisser au fond de la raie des fesses.

Par la suite, j'ai reçu un courrier de la cohorte me proposant de participer à une étude complémentaire portant sur la sexualité. Celle-ci, dans le cadre d'un partenariat, était réalisé par un autre organisme. Mon dossier, par rapport aux résultats des examens effectués précédemment avait été retenu. Je retournais le courrier, acceptant volontiers d'y être intégré. Quelques jours après, je reçus un questionnaire médical à remplir, ainsi qu'une convocation pour un examen médical. Le questionnaire, contrairement au précédent, était très détaillé au niveau de la sexualité, notamment sur les pratiques sexuelles, les partenaires, l'usage de jouets sexuels, etc.
Pour mon rendez-vous, l'adresse était celle d'une clinique privée spécialisée, entre autre , dans l'exploration de l'appareil reproducteur...
Et ce nouvel examen sera tout comme le questionnaire : très,très détaillé !

Mais là, c'est une autre histoire. A suivre...


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Examens médicaux sans tabou suite
Histoire sans paroles
Les poches sans fond
Une soumission sans contrôle (partie 1)
Une soumission sans contrôle partie 2


Online porn video at mobile phone


sexe chez le gynecohistoire de dominatricehistoire de sexe avec ma soeurrecits tabouhistoire de sexe adolescentecocu soumishistoire de sexe common mari est candaulistehistoire de sexe sans tabouhistoire de sexe entre adoshistoire de sexe avec ma cousineerotique couplelesbienne sadoelle se fait depucelermaman veut ma bitehistoire erotique de sexerecit soumisehistoire x gratuitej'aime me faire enculerhistoire de sexe jeune fillehistoire de sexe cuckoldrecit erotisuehistoire de sexe entre femmesrecits erotiques incestemere fille nuesune grosse bite pour ma femmehistoire de secehistoire de sexe avec ma soeurhistoire de sexe en boiteexhib coquinecouple soumishistoire de grosse bitesite erotiquephoto-erotique.orgma femme enculeehistoire de sexe illustreema femme suce un inconnuhistoire de sexe tabouehistoire de sexe.histoire de sexe hardhistoire de sexe travestislecture erotiqueshistoire vrai de sexehistoire de sexe bizarretrio coquinscenario erotiquehistoire vraie de sexemon histoire de sexehistoire de sexe avec ma nieceencule par surprisehistoire erotique et de sexehistoire de sexe candaulistenouvelle histoire de sexerecit xhistoire de sexe cougarrecit triolismerecits erotiques incesteblog de sexe histoireconcours de branlettesdxd histoire de sexerecit sexehistoire erotique.orgje dresse des salopesrecit xxxhistoireerotiquerecit erotique premiere foishdsmenubelle mere histoire de sexerecit sexe gayhistoire de sexe en streaming