Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Surprise (1)

L'histoire d'un coup et surtout d'une femme qui peine a vivre avec la distance, elle ne peut s'empêcher d'aller se taper un autre homme...

Proposée le 1/06/2016 par anonyme75

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Je m’appelle Léo, j’ai 20 ans et suis originaire de Toulouse. Je suis un jeune brun d’1m80, plutôt sportif et en couple avec Julie depuis 1 an. Julie est une jeune femme d’1m70 les cheveux châtains de très belle forme et plutôt sportive. Nous nous sommes rencontrés lors d’une soirée entre amis commun. Bien que Julie et moi n’avions pas eu de coup de foudre, le feeling était très bien passée entre nous et surtout, Julie était une véritable bête de sexe. A l’approche de la rentrée je devais partir faire des études dans une ville lointaine ce qui posait un problème dans ma relation, Julie et moi allions être séparés.
Pendant mon absence, Julie passait la plupart de son temps avec sa meilleure amie Estelle. Estelle était aussi une très belle femme avec une poitrine assez généreuse elle avait beaucoup plus de forme que ma copine, Julie et elle se connaissait depuis leur enfance, elles étaient très proche et intime. Elles avaient toujours été proche et ceux depuis l’adolescence. Je me doutais que durant mon absence Julie et Estelle s’amuserais ensemble et cela ne me gênait pas du tout. Disons qu’elles étaient assez libres au niveau de leurs sexualité, se donner du plaisir entre filles ne les dérangeaient pas. Le soir je les imaginais toutes les deux s’échanger des caresses mutuelles et prendre du plaisir entre copines. Pour me réconforter dans ma solitude Julie m’envoyait des photos d’elle nue dans des positions très excitante, ces photos était prise par Estelle.
Nous passâmes ainsi la moitié de l’année comme cela, profitant des 2 semaines de vacances pour faire l’amour comme des animaux, on passait deux semaines au lit a rattrapée le temps perdu. Arriver aux vacances de Février, je décidai de faire une surprise à ma copine. Je voulais retourner la voir sans la prévenir, pour cela je contactai sa mère qui m’informa que Julie était chez elle tout le weekend et qu’elle n’avait pas prévu de sortir. J’imaginais déjà le weekend en couple dans le lit à profiter de l’autre… Je pris donc le train le samedi après-midi pour arriver en début de soirée. Je fus chez Julie vers 20 heures, je possédais les clés de chez elle, j’ouvris donc tout doucement pour ne pas me faire entendre, Julie n’était pas dans le salon, sans doute dans sa chambre. Je grimpai à l’étage le plus furtivement possible et fut surpris de ce que j’entendis. Je pouvais entendre des gémissements et des cris qui venait de la chambre de Julie,
- « Ohhh oui vas-y, c’est bon OUIII ! »

Je me suis directement dis qu’Estelle devait être dans la pièce avec ma Julie et que toute les deux devaient prendre plaisir à se doigter ensemble. Humm quel plaisir je ne tarda pas avoir une énorme érection dans mon caleçon, je voyais déjà Julie nue dans son lit avec les doigts d’Estelle dans sa croupe, ou bien étaient-elles en train de se dévorer la vulve. Cependant je pouvais entendre des bruits qui semblait plus masculin, sans doute devaient-elles mater un film porno. J’eus l’idée de m’accroupir pour pouvoir les observer toute les deux à travers le trou de la serrure, étant assez gros je ne peinerais pas à les regarder telle un voyeur.

Ce que je vis me glaça le sang et me paralysa littéralement au trou de la serrure. Ce que je vis était totalement différent de ceux a quoi je pensais. Julie était bien dans la chambre cependant Estelle n’y était pas, Julie était nue à genoux au sol, face à elle se trouvait un homme nue particulièrement grand et musclé, il était blond. Je le connaissais, Julie m’avait déjà parlé de lui car c’était un soi-disant « pote de fac ». Julie lui tenait pénis dans sa main droite et avalais son gland telle une chienne en chaleur. Ma copine était agenouillée en train de sucer la bite d’un mec, pour tout arranger ce mec tenait fermement Julie par les cheveux pour lui donner le rythme. La salive de Julie coulait abondamment sur sa bite. Je n’arrivais pas à y croire cela ne pouvait pas être vrai. Elle dégustait son pénis sa langue glissait de pars en pars sur son membre fièrement dressée, ma copine suçait la bite d’un autre male,
- « T’aime la bite toi ! »

Le petit sourire de Julie fut comme une réponse, je découvrais que ma copine était la reine des salopes, elle me trompait sans gêne. Elle posa ses mains sur les fesses de l’homme qui la tenant par les cheveux lui infligeant de fort coup de rein. Sa mâchoire était grande ouverte pour pouvoir laisser passer cette bite énorme, sa gorge se déformait à l’entrée du pénis. Elle se faisait baiser par la bouche. Après avoir goulument déguster son pénis, Julie se releva et se mit à quatre pattes, le dos courbé les jambes écartés elle s’offrait à lui,
- « Vas-y prends moi ! »
- « J’aime quand tu fais ta salope avec moi, elle t’avait manquée ma bite hein ! »
- « Oh oui j’demande que ça que tu me culbute. »
Ça devait être un rêve, elle ne pouvait pas me faire ça, je me rendis compte que j’avais une érection, pourtant je ressentais de la jalousie et de la colère, moi-même je ne comprenais pas pourquoi j’étais excité en voyant ma copine sucer une grosse bite. Je n’avais pas le courage d’ouvrir, ma curiosité m’obligeait à attendre pour voir jusqu’où elle irait. L’homme se rapprochait d’elle, le pénis toujours aussi dur et mouillés par la salive de ma copine, il l’attrapa par les hanches et après lui avoir mis une grosse claque sur la fesse gauche lui présenta son gland sur sa vulve. D’un coup il rentra entièrement en elle ce qui se traduit par un fort cris de Julie. Tout en la maintenant par la nuque et par les hanches il lançait ses assauts dans la chatte de ma copine. Moi qui pensait baiser Julie ce soir je ne pouvais pas car un autre le faisait à ma place… Imaginez votre copine, la femme que vous aimez, que vous prenez soin de caressez le soir tendrement. Celle dont vous croyez être le seul et unique homme à pouvoir gouter à son fruit défendu, imaginez-la se faire dominer et baiser par un autre homme. Moi qui croyait être le seul à pouvoir la pénétrer je me trompais. Il était bien ancré en elle, il continuait de la baiser, lui donnant des coups de rein toujours plus rapide, quant à elle, elle était trempée de sueur. L’homme qu’elle avait entre les jambes lui poignardait ses chairs humides. Je n’arrivais toujours pas à croire qu’il avait son pénis en elle,
- « T’es ma pute toi ! »
- « Ohhh oui, oui, vas-y baise moi, j’suis ta pute ! »

Cette salope était en train de jouir, toujours soumise à cet homme, lui prenait son pied dans le cul de ma copine. Il ne baissait pas sa cadence, il la tirait par les cheveux, je pouvais voir de la douleur sur son visage. Julie s’allongea sur le ventre les jambes toujours écartés pour qu’il puisse continuer son acte. Lui toujours en elle se mit à quatre pattes au-dessus, ses deux mains positionnées sur les épaules de Julie. Elle était écrasée par cette homme qui la prenait dans une position animale.
- « Ahh putain oui prends salope ! »
- « Aie, c’est tellement bon ! »

Elle faisait mine de souffrir alors que je voyais bien qu’elle ne désirait que ça. Le bassin de cet homme n’arrêtait pas de remuer pour donner ses vas et viens dans le sexe de Julie, j’entendais le bruit de ses bourses claquée sur elle, cette même Julie allongés sur le lit immobile, soumise s’accouplant avec cet homme depuis maintenant 30 min. Soudain il se retira net de son antre et se remit debout, Julie à bout de force se mit à genoux devant lui. Il se masturbait fièrement devant le visage de Julie, elle ne faisait rien, attendant son sort. Je le vis jouir, j’étais surtout concentrer sur sa verge, il explosa littéralement, un premier jet de sperme bien blanc et opaque vint s’écraser sur la figure de Julie. Le seul reflex qu’eut Julie c’est d’ouvrir la bouche en grand pour pouvoir accueillir son foutre. Une seconde puis une troisième giclé sortir de son gland, il devait se retenir depuis un moment tant il se vidait les couilles sur la figure de Julie. Il massait sa queue pour faire sortir les dernières gouttes que Julie lécha. Elle lui souriait, quant à lui il prenait le temps d’admirer son œuvre, elle avalait la semence qu’elle avait reçu dans la bouche.
- « Alors c’est bon ? »
- « Délicieux comme d’habitude… »

Quoi ! En plus de ça cette salope insinue que ce n’est pas la première fois. Elle ne m’avait jamais laissé me vider sur son visage car elle trouvait que ça « dégradait l’image de la femme ». Je me sentais humilier, ma copine m’avais trompé, en faisant cette chose j’eus comme l’impression que cet homme avait marqué sa propriété sur ma copine. Cependant je ne me sentais pas triste je n’avais pas le cœur brisé car Julie n’était pas mon coup de foudre bien heureusement. J’avais pour autant beaucoup de colère en vers cette trainer et j’avais déjà établit mon plan de vengeance. J’avais regardé ma copine se faire baiser et le pire ses que je bandais. Je pris mon courage à deux mains et ouvrit la porte d’un coup sec. L’homme surpris fit un bond, Julie fut tout autant surpris, elle s’attendait à tout sauf à me voir. Il ne s’avait pas ou se mettre toujours nus, je pouvais voir sa queue bien mouillé par la chatte de ma copine, il me fit d’un air apeuré,
- « J’suis vraiment désolé… »
- « Toi dégage. »
Il prit ses vêtements et sans bronché quitta la pièce, Je regardai Julie d’un air énervé,
- « T’es sérieuse de m’faire ça ! »
- « Mais qu’est-ce que tu fais la… Je... Je ne savais pas que t’as les venir. »
- « La question c’est pas ce que je fais là, c’est qu’est-ce que lui fait là à te baiser comme une chienne ! »
- « Excuse-moi bébé j’voulais pas… »

Julie cherchait tant bien que mal de trouver un moyen de s’en sortir, elle était prise à son propre piège. Elle était toujours nue, le corps luisant de sueur, complètement décoiffé des traces de foutre recouvrant son visage. Julie se sentait très mal, a vrai dire elle se sentait plus mal que moi, je l’ai menacé de la quitter. Elle était au bord des larmes, elle tenait à moi bien plus que je tenais à elle, ce qui me donnait pas mal d’idée pour ma vengeance.
- « Ça fait combien de temps qu’il te baise ? »
- « On l’a fait trois fois, faut que tu comprennes que tu m’as manqué pendant tout ce temps, j’suis une femme j’avais besoin qu’un homme s’occupe de moi. »
- « Ça fait trois fois qu’il se vide fièrement les couilles sur ton visage ?! »

J’ai quitté la chambre de Julie, elle a passé toute la semaine à s’excuser, elle m’aimait et officiellement j’étais toujours en couple avec elle, je fis l’homme naïf et accepta ses excuses. Le soir il m’arrivait de me masturber en la revoyant se faire défoncer, je ne ressentais plus aucun sentiment pour elle mais je ne lui faisais pas savoir car il fallait que je me venge…


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

amifredi
Ce que tu as vu t'a plu et c'est l'essentiel tu ferais bien de prendre les choses du bon coté et de participer pour votre bien à deux
Posté le 18/07/2016

Anonyme
mais t'a kiffé!!!
Posté le 20/06/2016

chilefirst
un conseil si j'etais a ta place pour me venger je ferai tout pour me sauter sa meilleure amie estelle...
Posté le 5/06/2016


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Surprise
La Surprise
L'invitée surprise
Florence - La surprise
Surprise en AirBnb


Online porn video at mobile phone


webcam coquinhistoires de soumissionsoubrette nuerecit pornohistoire de sexe insestehistoire de sexe ovidiebdsmvar histoire de sexehistoire erotique incestehisoire de sexehistoire sexe amateuril se tape sa tantehistoire de feminisation forceehistoire de sexe trashhistoire de sexe gratuitesma femme salopehistoire de sexe a troisrecit maturehistoire erotique adoil baise sa colocatairerecit travestihistoires erotiques gratuiteshistoire de sexe xxxhistoires sexehistoire de grosse bitehistoire de sexe illustreeselle suce pour la premiere foishistoire de sexe d adoma femme enculeehistoire de sexe avec niecehistoire de sexe avec ma cousinex story histoire de sexehistoire de sexe entre mere et filsplage naturiste sexepucelles en chaleurbelle mere soumisehistoire de:sexehistoire de sexe d incestesite sexerecit de sexehistoire vrai erotiquehistoire de sexe dxdhistoire de sexe dans le metrohistoire echangistehistoire transexuellebaise colocatairehistoire de sexe mhistoire de sexe travestihistoire de sexe asstrrecitserotiquesrecits sexrecits candaulistespetite baise entre amishistoire de sexe mere fillegangbang candaulistelitterature adulte en ligneelle se caresse sur la plagehistoire cochonehistoires libertineshistoire sexe mere filsrecits de lesbiennesjeune fille erotiquehistoire de sexe gratuitehistoire de soumissionhistoires erotiquesjeux coquin gratuithistoire de sexe premiere foisscenario erotiquehistoires de sexhistoire de sexe mot cruhistoire de sexe frere soeur